mardi, octobre 15, 2019

Blocage des investissents de Cevital : Ahmed Ouyahia répond à Issad Rebrab

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le premier ministre Ahmed Ouyahia a, ce matin, apporté une réponse au responsable du groupe Cevital qui ont diffusé un communiqué à propos du blocage à Bejaïa du projet de trituration des grains oléagineuses.

« Cevital investit dans différents domaines notamment l’agroalimentaire, le BTP, la distribution, il n’a jamais été bloqué. Son problème actuel est administratif, lié au dossier déposé. Ce n’est pas avec des marches qu’on va résoudre le problème », déclare Ahmed Ouyahia, à l’APN, devant les parlementaires. Une réponse superficielle qui n’a pas trop convaincu. Ahmed Ouyahia, lui-même, a été destinataire d’un dossier complet sur cette affaire, sans pour autant résoudre le problème.

Cette réplique intervient après la diffusion, hier, d’un communiqué dans lequel le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab crie au sabotageet à l’injustice concernant plusieurs les projets d’investissements en souffrance du plus grand groupe privé du pays qui emploie plus de 18000 collaborateurs.

 Il s’agit d’abord de l’usine de trituration des grains oléagineuses, du projet de Bradt et le tout dernier le projet d’EvCon dont des machines prototypes sont retenues par les douanes en dépit de décisions de justices en faveur du Groupe Cevital.  

Devant cette situation alambiquée qui a trop duré, « le blocage du projet de trituration de Cevital à Bejaia vient de dépasser la barre des 700 jours. Nous vous avons alerté à maintes reprises sur cet acte de sabotage caractérisé de l’économie de notre pays, mais sans jamais recevoir de réponse de votre part », rappelle hier les responsables du groupe Cevital dans un communiqué de presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Articles récents

Football/France : Les spécialistes impressionnés par les pépites algériennes

De l'arme fatale de Monaco Islam Slimani à la pépite de Nice Hichem Boudaoui, les clubs français ont massivement...

Irrigation : une filiale du groupe IMETAL lance des produits innovants

L’Entreprise Nationale de Tubes et Transformation de Produits Plats (ANABIB), filiale du groupe IMETAL vient de lancer des produits modernes et innovants en matière...

Algérie-Nigéria : beaucoup de bonnes intentions mais rien dans les faits

les déclarations d'intention ne suffisamment. En économie, il y' a que l'acte d'investir qui est comptabilisé au final. C'est le constat fait par les...

Le Gouvernement met la main à la poche :  Plus de 17 milliards DA pour le dégel de projets dans le Sud et 42 milliards...

Le gouvernement continue sa politique de navigation à vue. Il est plutôt dans la réaction que dans l’anticipation. Il fallait attendre des tragédies se...

Habitat : Affectation de 120.000 logements LPA au niveau national

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud a affirmé, lundi à Alger, que le quota de logements promotionnels aidés...

Dans la même catégorie

- Advertisement -