HomeEconomieBlocage des investissents de Cevital : Ahmed Ouyahia répond à Issad Rebrab

Blocage des investissents de Cevital : Ahmed Ouyahia répond à Issad Rebrab

Le premier ministre Ahmed Ouyahia a, ce matin, apporté une réponse au responsable du groupe Cevital qui ont diffusé un communiqué à propos du blocage à Bejaïa du projet de trituration des grains oléagineuses.

« Cevital investit dans différents domaines notamment l’agroalimentaire, le BTP, la distribution, il n’a jamais été bloqué. Son problème actuel est administratif, lié au dossier déposé. Ce n’est pas avec des marches qu’on va résoudre le problème », déclare Ahmed Ouyahia, à l’APN, devant les parlementaires. Une réponse superficielle qui n’a pas trop convaincu. Ahmed Ouyahia, lui-même, a été destinataire d’un dossier complet sur cette affaire, sans pour autant résoudre le problème.

Cette réplique intervient après la diffusion, hier, d’un communiqué dans lequel le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab crie au sabotageet à l’injustice concernant plusieurs les projets d’investissements en souffrance du plus grand groupe privé du pays qui emploie plus de 18000 collaborateurs.

 Il s’agit d’abord de l’usine de trituration des grains oléagineuses, du projet de Bradt et le tout dernier le projet d’EvCon dont des machines prototypes sont retenues par les douanes en dépit de décisions de justices en faveur du Groupe Cevital.  

Devant cette situation alambiquée qui a trop duré, « le blocage du projet de trituration de Cevital à Bejaia vient de dépasser la barre des 700 jours. Nous vous avons alerté à maintes reprises sur cet acte de sabotage caractérisé de l’économie de notre pays, mais sans jamais recevoir de réponse de votre part », rappelle hier les responsables du groupe Cevital dans un communiqué de presse.

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -