dimanche, février 23, 2020

Blocage des investissents de Cevital : Ahmed Ouyahia répond à Issad Rebrab

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le premier ministre Ahmed Ouyahia a, ce matin, apporté une réponse au responsable du groupe Cevital qui ont diffusé un communiqué à propos du blocage à Bejaïa du projet de trituration des grains oléagineuses.

« Cevital investit dans différents domaines notamment l’agroalimentaire, le BTP, la distribution, il n’a jamais été bloqué. Son problème actuel est administratif, lié au dossier déposé. Ce n’est pas avec des marches qu’on va résoudre le problème », déclare Ahmed Ouyahia, à l’APN, devant les parlementaires. Une réponse superficielle qui n’a pas trop convaincu. Ahmed Ouyahia, lui-même, a été destinataire d’un dossier complet sur cette affaire, sans pour autant résoudre le problème.

Cette réplique intervient après la diffusion, hier, d’un communiqué dans lequel le PDG du groupe Cevital, Issad Rebrab crie au sabotageet à l’injustice concernant plusieurs les projets d’investissements en souffrance du plus grand groupe privé du pays qui emploie plus de 18000 collaborateurs.

 Il s’agit d’abord de l’usine de trituration des grains oléagineuses, du projet de Bradt et le tout dernier le projet d’EvCon dont des machines prototypes sont retenues par les douanes en dépit de décisions de justices en faveur du Groupe Cevital.  

Devant cette situation alambiquée qui a trop duré, « le blocage du projet de trituration de Cevital à Bejaia vient de dépasser la barre des 700 jours. Nous vous avons alerté à maintes reprises sur cet acte de sabotage caractérisé de l’économie de notre pays, mais sans jamais recevoir de réponse de votre part », rappelle hier les responsables du groupe Cevital dans un communiqué de presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Huawei Appgallery: une plateforme révolutionnaire

Après le succès au maroc, huawei, le deuxième leader mondial de téléphonie a annoncé le lancement de sa propre...

Téléphonie : Samsung s’impose dans les mises à jour Android

Samsung Electronics Ltd. Samsung crée la surprise en réussissant une belle prouesse technologique, celle d’une mise à jour de la version Android à une...

Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l’investissement

Une révision de la réglementation sera faite dans le secteur industriel pour encourager l'investissement, la rentabilité et le gain de productivité, a indiqué mardi...

Recettes douanières: hausse de 7% en 2019

Les recettes douanières de l'Algérie se sont établies à 1.097,86 milliards (mds) de dinars en 2019, contre 1.026,28 mds de dinars en 2018, enregistrant...

Industrie automobile: les étrangers ne seront pas obligés de s’associer à un partenaire local

Le nouveau cahier des charges régissant l’industrie automobile en Algérie n'obligera pas les investisseurs étrangers de s'associer à un partenaire local mais leur imposera...

Total Tunisie remporte le prix « Elu Service client de l’année 2020 »

Total Tunisie a été « Élu Service Client de l'Année 2020 » à la première édition du concours éponyme dans la catégorie « services...

Telephonie : Huawei dope le nouveau Y6s

Vous Utilisez vos téléphones, tous les jours pour presque tout faire ? Que ce soit pour la simple utilisation des appels téléphoniques et des...

Coronavirus: l’incertitude pour évaluer les conséquences économiques

Chiffrer les conséquences du coronavirus est un énorme défi. On peut les quantifier sur certains sujets grâce à un niveau satisfaisant de visibilité :...

Dans la même catégorie

- Advertisement -