Blocage des projets de Cevital : Issad Rebrab entendu par la gendarmerie

0

Le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab a été entendu par la gendarmerie nationale ce mercredi dans le cadre de l’enquête sur le blocage des projets du Groupe.

Pour la première fois, de manière officielle, les services de sécurité notamment la gendarmerie s’intéresse au dossier du Cevital, injustement bloqué dans ses projets empêchant ainsi la création de 100 000 nouveaux emplois.  

Issad Rebrab a, lui-même, annoncé s’être rendu à la gendarmerie concernant les activités de Cevital.

« Je me suis rendu ce matin à la brigade de gendarmerie de Bab Jdid. J’ai été entendu sur les activités du groupe Cevital et les blocages dont elle fait l’objet. Notre Groupe est, à l’instar du peuple, une victime du système et de sa mafia économique », a affirmé M. Rebrab dans un message publié sur son compte Twitter.

Pour rappel, le blocage du projet de trituration de Cevital à Bejaia dure depuis 751 jours. L’autre injustice commise envers Cevital est le blocage des machines prototypes dans le cadre de l’usine EvCom.

« Le groupe a alerté à maintes reprises sur cet acte de sabotage caractérisé de l’économie de notre pays, mais sans jamais recevoir de réponse », a indiqué le Groupe en février dernier dans un communiqué.

Il faut signaler, par ailleurs, que tous les ministres interrogés sur le blocage des projets Cevital ont unanimement éludé la question.

Pour sa part, l’ancien premier ministre, Ahmed  Ouyahia, avait déclaré en février dernier que Cevital, qui investit dans différents domaines, agroalimentaire, BTP, distribution, n’a jamais était bloqué. Le problème de Cevital, selon Ouyahia est d’ordre« administratif, lié au dossier déposé et ce n’est pas avec des marches qu’on va résoudre le problème ».

 Pour les marches, l’ex premier ministre faisait allusion au mouvement de protestation initiés par la population en signe de solidarité avec le Groupe, les employés de Cevital mais surtout pour la création de l’emploi pour les jeunes notamment ceux fraichement diplômés.    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici