dimanche, janvier 24, 2021

Céréales-Constantine: « la bataille de la quantité gagnée, reste celle de la qualité »

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les participants à la 2ème édition du colloque national sur la promotion de la filière des céréales d’hiver ouvert lundi à Constantine ont estimé que « cette wilaya a certes gagné la bataille de la quantité en matière de céréales produites, mais reste celle de la qualité ».

« Constantine qui a pu réaliser des sauts importants du point de vue de la quantité de céréales produites (2 millions de quintaux de céréales toutes catégories confondues durant la saison agricole 2018-2019 à titre d’exemple), se trouve désormais face à un défi majeur en rapport avec la qualité des céréales dont des lots sont affectés par la mauvaise herbe comme le brome », ont souligné des spécialistes dans leurs interventions.

Cette herbe, menaçant la qualité de la semence dans la wilaya, « n’est pas sans conséquences sur les céréales produites’’, classées dans certains cas en ‘’deçà des standards de qualité requis », ont estimé des professionnels de l’agriculture qui ont appelé à l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre cette herbe affectant pratiquement toutes les régions du pays notamment celles situées à l’intérieur.

« La science et les expériences de terrain ont permis de dégager plusieurs solutions au problème du brome qui tend à devenir une véritable menace pour les cultures des céréales, il faut juste que les agriculteurs prennent conscience de la chose en optant pour les bonnes réflexes et méthodes de désherbage », a souligné Azzeddine Alimi spécialiste agricole de Tunisie, effectuant des recherches sur le brome à Constantine.

Plusieurs méthodes de lutte contre cette herbe sont possibles comme le système de rotation, les labours profonds au minimum 1 fois tous les 3 ans, le faux semis ou autres traitements chimiques, a fait savoir M. Alimi qui a insisté sur l’importance de la sensibilisation en direction des agriculteurs à ce sujet.

Dans les pays du Maghreb (Algérie, Tunisie et Maroc) l’opération de désherbage concerne une moyenne de 25% seulement des terres agricoles, a indiqué le même intervenant, estimant que ce taux demeure « faible ».

« La lutte contre les mauvais herbes et les fongicides figure parmi les méthodes clés à adopter pour permettre une meilleure production céréalière du point de vue quantité et qualité surtout », a estimé de son côté Mahmoud Belebdjaoui, président de la Chambre agricole de Constantine.

Il a également indiqué que cette wilaya a pu franchir des pas « importants en matière de précocité de traitement de fongicides et de mécanisation, ce qui a permis une croissance de 70% en matière de production céréalière la précédente saison agricole ».

Le même responsable, rappelant l’importance du soutien financier et technique assuré par l’Etat, a déclaré que la wilaya de Constantine a bénéficié, entre 2009 à 2019, de 189 moissonneuses en plus des 422 déjà existants et de 703 tracteurs en plus des 2.681 déjà existants et de 141 engins de semoirs et pulvérisateurs entre autres.

S’agissant de l’appui financier, le même responsable a indiqué que la valeur du crédit « R’fig » consacré à la promotion de l’activité agricole a atteint 2,2 milliards de dinars en 2019, « un record jamais enregistré », a-t-il ajouté.

Ce séminaire national de 2 jours, organisé à l’initiative de la direction des services agricoles (DSA) et la Chambre agricole de Constantine a été marqué par la participation d’agriculteurs, et de professionnels du secteur venus de 30 wilayas, et sera ponctué par une session de formation au profit des participants sur les méthodes techniques et opérationnelles à mettre en œuvre pour améliorer la production céréalière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des...

Pêche: mesures incitatives pour l’acquisition de matériel de navigation

Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a tenu mardi une réunion en visioconférence avec le ministre de la...

Pétrole : le baril à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l’Opep+

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le pétrole brut algérien, s’est maintenu à prés de 47 dollars...

Dans la même catégorie

- Advertisement -