Chréa: poursuite des efforts pour éteindre les résidus des foyers d’incendie

 Les interventions et les efforts des équipes de la Protection civile et d’un nombre d’autres secteurs déployés en vue d’éteindre les résidus des foyers d’incendie qui se sont déclenchés, samedi, sur les hauteurs de Chréa à Blida, se poursuivent dimanche pour le 2e jour consécutif, a-t-on appris de la Protection civile.

La même source a indiqué que les efforts d’extinction des foyers des incendies enregistrés se sont poursuivis depuis 04h30 et ce, après avoir maîtrisé plus de 85% de l’incendie ayant affecté le Parc national de Chréa.

Ces efforts qui se poursuivent depuis samedi et qui ne se sont arrêtés que durant une heure, le temps d’un repos, se font en collaboration avec les colonnes mobiles chargées de lutter contre les incendies de forêts des wilayas de Blida, Médéa, Tipasa, Bouira, Ain Defla, de l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de Dar El Beida (Alger), en sus des différentes unités de la wilaya de Blida et des services de forêts, appuyés par les hélicoptères relevant de la Direction général de la Protection civile (DGPC) et par la conjugaison des différents corps de sécurité.

Dans le but de coordonner les efforts et la collaboration, en vue de venir à bout des incendies avec les différents secteurs et les unités concernées, le centre de commandement opérationnel et une base de logistique ont été installés au parc national de Chréa et ce, en vue d’effectuer les communications indispensables, suivre la situation et émettre les rapports.

Le wali de Blida, Kamel Nouicer a effectué, dimanche matin, une visite d’inspection au Centre de commandement à Chréa où il s’est enquis de la situation et de l’état général des interventions des équipes de secours sur le lieu.

A rappeler que les feux qui se sont déclenchés samedi sur les hauteurs de Chréa, ont causé la mort d’un agent de la Protection civile relevant de la brigade d’intervention spéciale à l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de Dar El Beida (Alger), des suites de l’inhalation de la fumée lors de sa participation à l’extinction du l’incendie, ainsi que trois blessés, à savoir un agent de forêts, un agent de la Protection civile et un agent du Parc national de Chréa.

Cet incendie a causé également des pertes allant de 20 à 25 hectares des superficies forestières, notamment des chênes.

Toutefois, une surface de pin d’Alep a été sauvée des flammes, grâce aux efforts des différents corps participant aux opérations d’extinction de cet incendie, indique la Conservatrice des forêts, Dalila Bennani.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -