L’Algérie a importé, de janvier à fin mai 2019, des biens alimentaires pour une valeur de 3,53 milliards de dollars américains, contre 3,95 milliards enregistrés durant la même période de 2018, ce qui représente une baisse de 10,52%, a-t-on appris mardi d’un rapport de la direction générale des Douanes algériennes (DGD).

Durant les cinq premiers mois de 2019, les importations globales de l’Algérie se sont établies à 18,6 milliards de dollars.

Les catégories des produits importés qui ont contribué à la baisse de la facture alimentaire sont, selon la même source, au nombre de trois. Il s’agit des céréales (1,153 milliard), des produits laitiers (619,16 millions USD) et des sucres (324,04 millions USD).

Par contre, les importations des fruits, des animaux vivants et des préparations alimentaires diverses ont connu une tendance haussière.