mardi, juillet 14, 2020

Commerce extérieur: hausse des prix à l’exportation de marchandises le 1er trimestre

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les prix des marchandises à l’exportation de l’Algérie (en dinar) ont augmenté de 2,7%, alors que ceux à l’importation ont diminué de 1,2% durant le 1er trimestre 2019, en comparaison avec la même période de 2018, a appris lundi l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

L’augmentation de l`Indice des valeurs unitaires (IVU) à l’exportation de marchandises (prix à l’exportation), s’explique par des hausses de 2,5% des prix des exportations des hydrocarbures et de 6,5% des produits hors hydrocarbures, précise une publication de l’ONS sur les IVU du commerce extérieur de marchandises, qui relève que « les prix des produits hors hydrocarbures n’impactent que faiblement l’évolution globale ».

Par groupe de produits, les données statistiques de l’Office indiquent que cinq groupes de produits sur les sept, que contient la structure des exportations, ont vu leurs prix augmenter.

En effet, la hausse des prix à l’exportation a concerné les groupes des machines et matériels de transport (+28,9%), les boissons et tabacs (+16,7%), les produits chimiques et produits connexes (+6,7%), les produits alimentaires et les animaux vivants (+3,9%), ainsi que les combustibles minéraux, les lubrifiants et les produits connexes (+2,5%).

Par ailleurs, d’autres groupes ont enregistré des baisses des prix à l’exportation. Cette variation baissière a concerné les articles manufacturés et les articles manufacturés divers avec (-3%), les matières brutes non comestibles et les huiles, les graisses et les cires d’origine animale ou végétale (-1,9%).

Pour les prix à l’importation de marchandises, qui ont connu une légère baisse de (-1,2%) durant le 1er trimestre 2019 et par rapport à la même période de l’année écoulée, ils se sont caractérisés par un recul des prix de cinq groupes de produits sur les neuf qui constituent le groupe.

Ce recul a concerné les huiles graisses et cires d’origine animale ou végétale (-13,3%), les produits chimiques et produits connexes (-10,3%), les groupes des machines et matériels de transport (-9,9%), les articles manufacturés divers (-6,7%) et, enfin, celui des matières bruts non comestibles, sauf carburants (-2,3%).

Par ailleurs, d’autres groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses des prix durant les trois premiers mois de l’année en cours et par rapport à la même période de l’année dernière.

En effet, la hausse a concerné les groupes des produits boissons et tabacs (+17,3%), des produits alimentaires et animaux vivants (+9,3%), les articles manufactures (+4,4%) et aussi les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes (+3,1%).

En volume, les exportations de l’Algérie ont enregistré une baisse de -7,3%, alors que les importations ont augmenté de 4,3%, durant la même période de comparaison.

De janvier à fin mars dernier, les exportations en valeur de l’Algérie se sont élevées à 1.111,5 milliards de DA, contre 1.167,5 milliards de DA à la même période en 2018, soit une baisse de 4,8%.

Quant aux importations, elles se sont chiffrées à 1.322,2 milliards de DA, contre 1.283,2 milliards de DA durant la même période de comparaison, soit une augmentation en valeurs de 3%.

Ces évolutions enregistrées durant le 1er trimestre 2019 ont conduit à « un creusement du déficit commercial qui a doublé en s’accroissant de 82,1% ». Ainsi, le déficit commercial passe de 115,7 milliards de DA au 1er trimestre 2018 à 210,7 milliards de DA à la même période en 2019, selon les données provisoires de l’Office.

Les prix des marchandises à l’exportation et à l’importation de l’Algérie ont connu des hausses respectives de 32,6% et de 11,4% en 2018 et par rapport à 2017, rappelle-t-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Assurances/la CAAT: 24,5 milliards DA de chiffre d’affaires, soit 2% de croissance en 2019

La Compagnie algérienne des Assurances (CAAT), a réalisé en 2019, un chiffre d'affaires de plus de 24,5 milliards de...

OAIC: un système numérique pour traquer le trafic

C'est un secteur qui a connu beaucoup de scandale et de détournements. Pour preuve, l'ex PDG de cette entreprise nationale, 'l'OAIC, séjourne actuellement en...

Trafic et stupéfiants: 6 narcotrafiquants arrêtés et saisi de marchandises

Des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP) et des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, en coordination avec les services de la Sûreté...

Mascara/ liberté de la presse : le journaliste Ali Djamel Toubal condamné à 15 mois de prison ferme

La justice continue à frapper fort en emprisonnant des journalistes. Ainsi, la cour d’appel de la wilaya Mascara a condamné, ce mardi 14 juillet, un correspondant...

Aid el Adha: la fatwa du ministère autorise le sacrifice

On a fini par prendre la décision autorisant la population à sacrifier un mouton à l'occasion de l'Aid el Adha. Ainsi donc, la Commission ministérielle...

Agression du personnel médical/Covid19: le directeur de CHU de Bouira s’en sort indemne et apporte des précisions

Le directeur du CHU Mohamed Boudiaf à Bouira, le Dr Boutemeur Djamel s'en est sorti indemne après sa défenestration suite à la menace d'ont...

Alger-Paris: Abdelmadjid Tebboune, président de l’Algérie: «Nous ne nous laisserons plus caporaliser par quiconque»

Le président Abdelmadjid Tebboune a accordé un entretien au quotidien français l'Opinion. Nous reproduisons ici l'intégralité de l'interview tel que publié dans le journal. Dans...

Tebboune: la situation financière de l’Algérie lui permet d’accomplir les réformes

La situation financière de l'Algérie, avec des réserves de change encore appréciables et une meilleure maîtrise des dépenses et des importations, permettra au pays...

Dans la même catégorie

- Advertisement -