Commerce extérieur : le déficit se creuse dangereusement à 1,84 milliards dollars entre janvier et avril 2019

Le déficit commercial de l’Algérie se creuse dangereusement entre janvier et avril de l’exercice actuel.  Toutes les restrictions imposées pour réduire la facture des importations n’a été qu’un coup d’épée dans l’eau. La politique publique est impuissante de réduire les dépenses en devise.

Cette défaillance se conjugue avec la rigidité des procédures d’exportation qui bloquent les opérateurs à placer leurs productions sur le marché international.  Résultat : le déficit se creuse et les réserves de changes continuent de s’effriter.

En chiffres, la balance commerciale de l’Algérie a connu un déficit de 1,84 milliard de dollars durant les quatre premiers mois 2019, contre un déficit de 1,83 à la même période en 2018, rapporte l’APS en citant des sources de la direction générale des Douanes (DGD).

Les exportations algériennes ont atteint 13,33 milliards de dollars (mds usd) durant les quatre premiers mois de l’année en cours, contre13,53 mds usd à la même période de 2018, soit une légère baisse de près de -1,5%, indiquent les statistiques provisoires de la direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD).

Pour les importations, elles ont atteint 15,17 mds usd, contre près de 15,37 mds usd, en légère baisse également de 1,30%. Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 88% durant les quatre premiers mois 2019, soit le même taux de couverture qui a été enregistré à la même période de l’année précédente.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -