Les autorités n’arrivent toujours à résoudre la problématique relative à faciliter les exportations.

Le ministre du Commerce compte lancer une autre initiative pour rendre l’acte d’exporter plus facile. Il compte à ce propos mettre en place la semaine prochaine Conseil National de la Promotion des Exportations hors hydrocarbures.,

« Le Conseil National de la Promotion des Exportations hors hydrocarbures sera installé la semaine prochaine après avoir obtenu l’aval du premier ministre et il donnera en premier lieu une vision globale de la stratégie nationale de l’exportation », a révélé, Saiud Djellab en marge d’une rencontre avec les cadres du ministère du Commerce.

« Le Conseil examinera, également, les mesures d’urgence qui doivent être prises pour la promotion des exportations », a-t-il souligné.

Le directeur général du commerce extérieur auprès du ministère, Khaled Bouchlaghem a relevé pour sa part que dans le cadre de l’accompagnement de la mise en œuvre de la nouvelle dynamique visant la promotion des exportations, une refonte de la réglementation régissant le Fonds Spécial de Promotion des Exportations (FSPE) a été engagée, et ce en vue de prendre en charge les frais de transport terrestre des produits exportés vers les pays limitrophes.

« Cette réglementation permet aussi de simplifier les modalités de transport à travers la signature de conventions avec les trois (03) groupes publics, en l’occurrence Air Algérie, GATMA et Logitrans à l’effet de leur confier la mission de transport international des produits exportés avec un remboursement direct accordé à ces entreprises », a-t-il assuré.

Il a relevé que la finalisation de l’élaboration de la Stratégie Nationale d’Exportation (SNE), devrait  amorcer une dynamique et produire des résultats probants tout en améliorant l’offre en exportations hors hydrocarbures et en étoffant l’offre exportable d’au moins 20 nouveaux produits qui n’ont jamais fait l’objet d’exportation jusque là et pénétrer 15 nouveaux pays (dont 5 en Afrique subsaharienne, 5 dans la zone de l’Union Européenne et les 5 en Asie et Amériques).

Pour atteindre ces objectifs, des réformes de fond doivent être entamé pour renforcer la compétitivité à l’export, notamment: Le financement à l’export, la facilitation des échanges logistiques, la gestion de la qualité et emballage et la promotion commerciale, a-t-il expliqué.

Pour arriver à cette fin, un plan d’action est prévu en vue de la concrétisation des objectifs stratégiques suivants : diversifier l’économie et les exportations algériennes pour renforcer la résilience et la durabilité, améliorer le climat des affaires pour attirer l’investissement  et renforcer la compétitivité des entreprises pour les aider à intégrer les chaînes de valeur mondiales, selon le responsable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here