lundi, juin 1, 2020

Commerce: l’importation anarchique a causé de grandes pertes au Trésor de l’Etat

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a affirmé, samedi, que l’importation anarchique a fait subir au Trésor de l’Etat de grandes pertes et il est temps de revoir les mécanismes d’importation conformément aux données du Fichier national des produits en cours de d’élaboration.

Lors d’une rencontre avec les cadres du secteur en compagnie du ministre délégué chargé du commerce extérieur, Aïssa Bekkai, au siège de l’Agence nationale de la promotion des exportations (Algex), le ministre a précisé que le Fichier national des produits se focalisera sur la définition d’une stratégie nationale pour mettre fin à l’importation anarchique à même de renforcer le produit national et préserver les ressources de l’Etat en devises.

Il a déclaré, à ce propos, que les directeurs régionaux et de wilayas du commerce ainsi que les responsables des chambres de commerce ont été chargés du suivi de l’élaboration de ce fichier dont le parachèvement est prévu dans six mois, sur la base duquel les marchandises nécessaires indisponibles sur le marché seront définies ainsi que celles disponibles mais avec des quantités insuffisantes.

« Nous allons arrêter l’importation des produits dont nous disposons les moyens de les fabriquer localement et si nous autorisons leur importation, des taxes douanières seront appliquées car nous sommes appelés à protéger le produit national », a-t-il dit.

Le ministre a rassuré que son département ministériel est en passe d’instituer une nouvelle application relative à ce fichier, permettant aux directeurs régionaux et de wilayas du commerce de transmettre directement les données obtenues à l’administration centrale suivant les opérations d’inventaire et de statistique.

Faisant état de l’interdiction de l’importation des viandes rouges réfrigérées et congelées à compter de 2021, le ministre a souligné que l’Algérie dispose d’une production suffisante pour satisfaire la demande du consommateur avec des prix à la portée des citoyens.

Il a estimé, en outre, que la facture d’importation des viandes, ayant atteint 213 millions USD en 2019, est inacceptable compte tenu des capacités existantes pour le développement de la production.

Dans une déclaration à la presse en marge de cette rencontre, M. Rezig a fait savoir que les courbes d’importation avaient atteint des niveaux terribles (40 Mds Usd par an), ajoutant que cette facture pèse lourdement sur le Trésor, particulièrement avec le recul important des réserves de change.

L’objectif du ministère est de mettre terme de manière graduelle au déficit de la balance commerciale en réalisant l’équilibre entre les opérations d’exportation et d’importation, a-t-il ajouté.

Concernant le mois de Ramadhan, M. Rezig a fait savoir qu’un Conseil ministériel restreint consacré à ce sujet avait été organisé récemment, affirmant que son département ministériel œuvre de concert avec les autres secteurs, à l’instar des ministères de l’Agriculture, des Finances et de l’Industrie, ainsi qu’avec les offices et les éleveurs à même de garantir la disponibilité des produits.

Quant à la rareté du lait en sachet subventionné, le ministre a mis l’accent sur l’impérative révision de la distribution de la poudre de lait par l’Office national interprofessionnel du lait et des produits laitiers (ONIL).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le FCE lance un concours digital pour les meilleurs projets innovants de lutte contre le Covid19

Le Forum des Chefs d’entreprise (FCE) a lancé lundi la première édition du Hack Algéria-Post Covid-19, un concours digital...

Covid-19: plus de 70 Mds Da dédiés à la lutte contre la Pandémie

Le montant des affectations financières dédiées à la lutte et la prévention contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a atteint plus 70 Mds...

Arkab: la transition énergétique au cœur de la politique nationale de l’énergie

La transition énergétique est au cœur de la politique nationale future de l'énergie, a indiqué lundi depuis la wilaya d'Adrar le ministre de l'Energie...

Aide aux entreprises impactées par le Covid-19: prolongation des mesures fiscales

La Direction générale des impôts (DGI) a annoncé, dans un communiqué, la prolongation de ses mesures fiscales visant à soutenir les opérateurs économiques impactés...

Habitat précaire: effondrement de deux étages d’un bâtiment à Hussein Dey, Alger

Deux étages (5e et 6e) d’un bâtiment sis Rue Tripoli à Hussein Dey (Alger) se sont effondrés mercredi après-midi, faisant selon un premier bilan...

Soludarité : des éleveurs font don de 200 têtes d’ovins aux citoyens de Blida

Des éleveurs de Djelfa ont fait don de 200 têtes d’ovins, dans le cadre d’une caravane de solidarité destinée aux citoyens de Blida, en...

Aéroport international d’Alger: travaux de renforcement de la piste principale achevés vers fin juillet

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali, a indiqué samedi que le projet de renforcement et de réparation de la piste...

Impact du Covid 19 : le groupe « Serport » enregistre des pertes de près de 230 millions DA

Le groupe de services portuaires (SERPORT) a enregistré des pertes de près de 230 millions DA depuis le début de la crise sanitaire et...

Dans la même catégorie

- Advertisement -