Commerce: vers l’organisation d’une foire du produit algérien en Libye est en préparation

Le ministère du Commerce en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères préparent un projet pour l’organisation d’une foire des produits algériens en Libye, a indiqué lundi à Alger le ministre du Commerce, Kamel Rezig.

S’exprimant en marge de la cérémonie de clôture du Salon de la production nationale destinée au marché libyen qui s’est tenu les 30 et 31 mai au Palais des expositions de la Safex, M. Rezig a précisé que son département et le ministère des Affaires étrangères ainsi que l’ambassade d’Algérie à Tripoli préparent un projet d’organisation d’une foire du produit algérien qui sera soumis aux hautes autorités du pays avant de passer à la phase de sa concrétisation.

Le ministre du Commerce a souligné que l’organisation de cette foire en Libye permettra aux opérateurs algériens de nouer plus de contacts avec leurs homologues libyens.

M.Rezig a estimé que les opérateurs algériens devraient aller en force en Libye pour présenter les produits algériens, qui sont, selon lui, « nombreux » et « compétitifs tant sur le plan de la qualité que du prix », ajoutant que les hommes d’affaires libyens ont pu le constater de visu lors du salon de la production nationale inauguré, hier, par le premier ministre Abdelaziz Djerad en présence du Chef du Gouvernement d’unité nationale libyen, Abdelhamid Dbeibah.

« Il ne reste plus que d’aller en Libye pour vendre les produits algériens », a affirmé M. Rezig qui a insisté sur le fait de devoir être « agressifs ».Cette politique de promotion de la production nationale ne doit pas être appliquée seulement en Libye, a-t-il soutenu en précisant qu’après la fin de la pandémie, « des opérateurs algériens iront en force là où il y a des opportunités sur les marchés extérieurs, surtout sur le continent africain ».

M.Rezig a rappelé que les experts parlent de 3.000 milliards de dollarscomme chiffre d’affaires possibles de réaliser, entre transfert de marchandises et de services, dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -