dimanche, janvier 24, 2021

Conflit du Sahara occidental : Le Maroc et le Front Polisario acceptent de participer aux « discussions préliminaires »

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Dans son rapport au Conseil de sécurité des Nations unies, Antonio Guterres, qui souhaite une prolongation d’un an du mandat de la Minurso, a indiqué que le Maroc et le Front Polisario ont donné leur accord pour participer aux pourparlers auxquels a appelé Horst Köhler.

Le Maroc et le Front Polisario ont accepté, respectivement les 2 et 3 octobre, de participer à ces “discussions préliminaires”, a affirmé le Secrétaire général de l’ONU dans son rapport transmis mercredi au Conseil de sécurité. Antonio Guterres s’est dit confiant quant aux réponses de l’Algérie et de la Mauritanie, conviées à ce rendez-vous en tant que pays voisins. Dans cet ordre d’idées, il a souligné : “J’exhorte les parties et les voisins à venir à la table de négociations de bonne foi et sans préconditions” les 5 et 6 décembre en Suisse, comme les y a invités fin septembre l’émissaire Horst Köhler. Dans le document remis aux quinze membres du Conseil de sécurité, M. Guterres a relevé des “développements positifs” dans le comportement du Front Polisario, et la disposition de l’Algérie et de la Mauritanie à “un rôle plus actif dans le processus de négociations” et un “signe encourageant” du Maroc lorsqu’il a facilité les déplacements de M. Köhler au Sahara occidental lors de sa récente mission. Quant au mandat de la Minurso, le patron de l’ONU a écrit dans son rapport : “Je recommande au Conseil de proroger le mandat de la Minurso d’une année, jusqu’au 31 octobre 2019, afin d’accorder à mon envoyé personnel l’espace et le temps (nécessaires) pour créer les conditions requises à l’avancement du processus politique.” “Le rôle de la Minurso a été déterminant pour permettre à mon envoyé personnel, grâce aux efforts intenses déployés au cours des six derniers mois, de réaliser des progrès notables dans la recherche d’une solution politique à la question du Sahara occidental”, a estimé le SG de l’ONU pour justifier sa demande de prorogation d’un an du mandat de la Minurso. Il n’en demeure pas moins que les États-Unis semblent souhaiter mettre fin à cette mission après avoir limité en avril sa prorogation à six mois contre les 12 retenus jusqu’à présent chaque année depuis plus de deux décennies. Mais le SG de l’ONU fait valoir que “maintenir des conditions pacifiques et stables sur le terrain est essentiel pour favoriser une reprise du processus politique”, et que “la Minurso demeure un élément-clé des Nations unies pour obtenir une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable”. Rappelons que le Conseil de sécurité, qui s’apprête à renouveler le mandat de la Minurso le 29 octobre, a inscrit à son agenda deux séances de discussions sur la Minurso pour les 9 et 11 octobre, dont le principal sujet sera la durée du nouveau mandat de cette mission.

Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des...

Pêche: mesures incitatives pour l’acquisition de matériel de navigation

Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a tenu mardi une réunion en visioconférence avec le ministre de la...

Pétrole : le baril à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l’Opep+

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le pétrole brut algérien, s’est maintenu à prés de 47 dollars...

Dans la même catégorie

- Advertisement -