lundi, novembre 30, 2020

Conseil de la nation: adoption à l’unanimité du texte de loi régissant les activités des hydrocarbures

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les membres du Conseil de la nation ont adopté à l’unanimité le texte de loi régissant les activités des hydrocarbures, jeudi en séance plénière présidée par le président par intérim du conseil, Salah Goudjil en présence de membres du Gouvernement.

Au terme du vote, le ministre des Relations avec le Parlement, Fethi Kouil, a affirmé au nom du ministre de l’Energie Mohamed Arkab que ce texte de loi constituait « un acquis important pour l’économie nationale en ce sens qu’il soutient l’Etat et garantit davantage les intérêts des générations futures ».

Pour M. Arkab, « cette loi est à même de réunir le climat approprié pour le relance du secteur de l’Energie et d’inciter les investisseurs à contribuer à la valorisation des ressources du pays dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant ».

Ce cadre juridique favorise l’investissement et les partenariats ce qui permettra à la compagnie nationale Sonatrach de ne pas affecter de grands fonds à la prospection et au développement des ressources énergétiques, avait précisé le ministre de l’Energie en réponse aux questions des membres du Conseil de la nation.

Au volet fiscal, le ministre a expliqué la réduction de la fiscalité appliquée aux activités pétrolières par la volonté de la tutelle de capter davantage d’investisseurs et d’opérateurs étrangers, soulignant que la concrétisation de 100 opérations d’exploration pour un taux fiscal de 65% est mieux que 10 opérations à un taux de 85%.

S’appuyant chiffres annuels du Groupe, M. Arkab a fait savoir que le volume fiscal des gisements actuels « n’est pas rentable », d’où la pertinence des partenariats pour la couverture des coûts des projets.

La Commission des Affaires économiques et financières a estimé, pour sa part, que ce texte « comprend de nouvelles mesures incitatives susceptibles de capter les investisseurs dans le secteur des hydrocarbures et d’encourager des partenariats dans les domaines de la recherche et l’exploration.

Elle a appelé à donner la priorité en emploi aux citoyens des régions concernées par l’exploration des énergies outre la valorisation des cadres nationaux dans le domaine de l’énergie pour qu’il ne soient pas attirer par des compagnies étrangères.

La Commission a appelé, dans ce cadre, à la nécessité de la révision des textes et des procédures de recouvrement des recettes dues au titre de passage des pipelines et de gazoducs sur le territoire des communes concernées, aussi bien pour le transport des hydrocarbures vers des pays étrangers ou de/aux raffineries implantées dans certaines wilayas.

Articles récents

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

L’Algérie procèdera à la réalisation progressive de centrales électriques

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, mercredi à Blida, que l'Algérie procèdera désormais à la réalisation "progressive" de...

Lancement de la 1ère édition du Forum des Transports lundi prochain

Le ministre des Transports, Lazhar Hani supervisera lundi prochain le lancement de la première édition du "Forum des Transports" qui s'inscrit dans le cadre...

Complexe El-Hadjar: importation de l’acier brut pour résoudre le problème d’approvisionnement

Le Complexe sidérurgique d'El-Hadjar (Annaba) sera autorisé à importer de l'acier brut en cas de production locale déficitaire, pour résoudre le problème d'approvisionnement en...

Dans la même catégorie

- Advertisement -