mercredi, avril 1, 2020

Construction naval: Les bateaux SAKOMAS répondent à la demande du marché mauritanien

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le prototype du premier bateau de pêche algérien destiné à l’exportation et construit par la Société Algeria-Koréa marine service (SARL Sakomas) est un produit « excellent qui répond à la demande du marché mauritanien », a indiqué samedi à l’APS le conseiller en relation extérieur de l’ambassade de Mauritanie en Algérie El Hossein Ahmed Oulhassen.

Rencontré, au chantier naval de Sakomas, sis à Azeffoune (60 km au nord de Tizi-Ouzou), en marge de la cérémonie de présentation du premier bateau d’une commande de deux embarcations qui seront exportées dans une dizaine de jours vers la Mauritanie, le représentant diplomatique a ajouté que le partenariat « concrétise l’une des multiples facettes des relations commerciales algéro-maurtiennes ».

Il a souhaité que Sakomas « puisse élargir ses relations économiques avec la Mauritanie en développant un partenariat avec la société de construction navale de son pays et aller au delà de la simple opération de vente, mais aussi de voir beaucoup plus de produits de cette société (Sakomas) et ceux d’entreprises algériennes sur le marché mauritanien », a-t-il dit.

El Hossein Ahmed Oulhassen a ajouté que les relations commerciales entre les deux pays « méritent d’être développées davantage pour être hissées au même niveau que les relations politiques et les relations d’amitié entre les deux peuples ».

De son côté le conseiller du ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Belami Lamine, a salué cet « heureux » événement. « Nous sommes heureux de voir un produit algérien prêt a être exporté. Le bateau fabriqué par Sakomas que nous encourageons, affiche un taux d’intégration de 65% ce qui est réjouissant », a-t-il souligné.

« Cet investissement rentre dans le cadre de la politique du gouvernement qui prône actuellement un investissement 100% local et prêt à être exporté », a-t-il ajouté.

Lire auss: Le secrétaire d’Etat auprès du ministère italien des AE en visite de travail en Algérie
Les deux bateaux de pêche construits par Sakomas sont réalisés en fibre de verre, une technicité acquise pas cette société auprès de son partenaire sud-coréen Hyundai.

Selon la fiche technique présentée sur place, il s’agit de bateaux de 14 m et d’une vitesse de 16 nœuds, dotés, entre autres, d’un réservoir d’eau douce d’une capacité de 600 litres, d’une timonerie, de neuf calles de poissons d’une capacité totale de 10m3 et d’un réservoir de gasoil de 1000 litres.

Le Président directeur général de Sakomas, a indiqué à l’APS que des contrats pour la construction de 10 bateaux de pêche au profit de clients mauritaniens, de 20 à 30 mètres, sont en cours d’élaboration. Sakomas a aussi reçu des commandes du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, a-t-il fait savoir.

La cérémonie de présentation du premier bateau construit, le second étant envoie d’achèvement, s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Mauritanie par intérim, Mohamed Ould Habib, du président d’APC d’Azeffoune et de la présidente de la confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) Saida Neghza.

Mme Neghza a rappelé que Sakomas, membre et représentant de la Confédération, « jouit d’une expérience dans l’industrie navale qui lui permet d’aller vers l’exportation. D’ailleurs des conventions de fabrication de bateaux de pêche sont en cours d’élaboration avec des clients de Mauritanie, de Côte d’Ivoire et du Sénégal », a-t-elle dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

La BAD lève 3 milliards de dollars pour atténuer l’impact de la pandémie en Afrique

La Banque africaine de développement notée triple-A a levé un montant remarquable de trois milliards de dollars sur les...

Incendie d’un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit

Le feu déclaré au niveau du puits pétrolier MD244 dans la région de Hassi Messaoud a été complètement circonscrit, a indiqué vendredi un communiqué...

Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus

Le groupe Sonelgaz a mis en œuvre un plan de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus auprès de son personnel, tout...

Les opérations de la finance islamique définies par la Banque d’Algérie

Un règlement de la Banque d’Algérie définissant les opérations relevant de la finance islamique et les conditions de leur exercice par les banques et...

Produits alimentaires: recul de 15% de la facture d’importation en janvier 2020

La facture d'importation des produits alimentaires en Algérie a atteint 625,84 millions de dollars (usd) en janvier 2020 contre 737,66 millions usd à la...

Coronavirus: extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas

Le Premier ministre, M. Djerad Abdelaziz, a décidé l'extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas, applicable à compter du samedi et...

Espagne : La croissance chutera en 2020 du fait de la pandémie de Covid-19

Les incertitudes sont élevées, le pays étant confiné depuis le 14 mars, avec un manque de clarté sur l’ampleur du plan d’aide. La fragmentation...

Italie – Le déficit budgétaire se dégradera et dépasserait 3% du PIB du fait de mesures de soutien à l’économie

L'Italie, pays le plus touché en Europe par l'épidémie de Covid-19, connaîtrait une sévère récession en 2020 avant de rebondir modérément en 2021. L'effet...

Dans la même catégorie

- Advertisement -