mardi, juin 15, 2021

Contrefaçon: la nécessité de la protection industrielle des produits algériens à l’international

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Des participants au 6eme colloque international sur la contrefaçon organisé mercredi à Alger ont souligné l’importance de la protection des produits algériens selon les réglementations régissant la propriété industrielle en vue de permettre aux entreprises propriétaires de lutter contre le phénomène de la contrefaçon et d’acquérir « sereinement de nouveaux marchés à l’international ».

Intervenant à l’occasion de ce colloque, Tarik Selloum, chargé d’études au sein du ministère du Commerce, a affirmé que la protection des produits algériens à l’international doit permettre aux entreprises d’éviter la perte de parts de marché et d’être  victimes de contrefaçon ou de mieux faire face aux litiges dans des tribunaux commerciaux.

« La protection à l’échelle internationale par les entreprises algériennes a toujours été un maillon faible, et ce, par manque de sensibilisation, de considération des risques et des procédures en vigueur sur les marchés », a-t-il relevé.

« La propriété industrielle reste un moyen de lutte contre la contrefaçon grâce à la protection des droits du produit, ainsi qu’une source tangible de revenus et un outil de reconnaissance vis-à-vis des consommateurs », a expliqué également M. Selloum.

De son côté, le représentant de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Xavier Vermandele, qui a participé aux travaux de ce colloque par visioconférence, a fait observer que « le développement du commerce massif de contrefaçon du fait de l’ampleur mondiale du e-commerce a généré des problématiques d’application transfrontalière des droits de propriété intellectuelle ».

« De plus, l’internet et la numérisation des produits et de la distribution peuvent générer un piratage massif des droits d’auteurs en ligne », a-t-il ajouté.

Le représentant de l’Institut national algérien de propriété intellectuelle (INAPI), Mohamed Sabbagh, a noté, quant à lui, l’importance de la protection des marques nationales pour éviter leur contrefaçon.

Il a ainsi énuméré les conditions de protection des marques au sein de l’INAPI, dont « leur distinction, à travers la capacité propre à une marque d’être perçue par les acteurs du marché ».

« La marque déposée ne doit pas être identique ou similaire à une marque ayant déjà fait l’objet d’un dépôt par une autre entreprise pour des produits ou services identiques ou similaires.

De plus, la marque ne doit pas être contraire à la morale ni susceptible d’induire en erreur le public sur la nature, la qualité ou la provenance du produit ou du service », a-t-il en outre soutenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Police: Alger : Khaled Drareni, Ihsane El Kadi et Karim Tabbou relâchés

Le militant politique Karim Tabbou, les journalistes El Kadi Ihsane et Khaled Drareni ainsi que Smail Aggoune ont été relâchés, après leur interpellation jeudi...

Douanes: les conditions d’octroi d’agrément et d’exploitation des entrepôts de stockage temporaires examinées

Le Gouvernement a examiné, jeudi lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un décret exécutif fixant les conditions d'octroi d'agrément...

Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert "dans les deux prochains mois" dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida...

Souhait de Lyes Rahal : « Nous allons vacciner 20 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année »

Le directeur général de l’institut national de santé publique et membre du conseil scientifique, le Pr Lyes Rahal, a assuré que les autorités sanitaires...

Dans la même catégorie

- Advertisement -