dimanche, janvier 24, 2021

Coronavirus: le FMI devrait renforcer ses ressources et ses actions pour affronter la crise

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le Fonds Monétaire International (FMI) devrait accroître ses ressources pour pouvoir renforcer ses actions de soutien à la lutte mondiale contre la pandémie de coronavirus, a recommandé le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA), M. Aïmene Benabderrahmane, cité dans un communiqué de la Banque.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la réunion de l’IMFC (Comité Financier et Monétaire International), instance suprême du Fonds composée de 24 pays dont l’Algérie, tenue jeudi dernier par vidéo conférence, M. Benabderrahmane a souligné que, dans un environnement mondial d’extrême incertitude, « l’enveloppe des ressources du FMI devrait être suffisamment importante pour faire face efficacement à cette crise qui se poursuit », selon le communiqué.

Le gouverneur, qui s’exprimait au nom de la circonscription regroupant, outre l’Algérie, l’Afghanistan, le Ghana, l’Iran, la Libye, le Maroc, le Pakistan et la Tunisie, s’est réjoui des « améliorations apportées au fonds de confinement des catastrophes et de secours pour alléger les pressions du service de la dette sur les pays à faible revenus (PFR) » tout en appelant le FMI à « intensifier les discussions sur un instrument de ligne de liquidité à court terme ».

Le doublement récent des nouveaux accords d’emprunt et la nouvelle série d’accords d’emprunt bilatéraux ont été, soutient le gouverneur, des jalons importants dans ce cadre.

Une « augmentation temporaire » des limites d’accès aux autres facilités du FMI serait, en outre, appropriée, compte tenu des besoins importants de financement des membres, a suggéré M. Benabderrahmane au nom des huit pays de la souscription.

 » Nous demandons également une allocation substantielle de DTS pour augmenter la liquidité mondiale en complétant les réserves étrangères des membres, comme cela a été fait lors de la dernière crise », a-t-il soutenu.

Rappelant que les quotas du FMI sont la principale source de ressources du FMI, le gouverneur a tenu à « appuyer fermement le réexamen, à une date rapprochée, de l’adéquation des quotas du FMI et la poursuite du processus de réforme de la gouvernance du FMI dans le cadre de la 16e révision générale des quotas ».

« Nous souscrivons à la politique mondiale ciblée de la Directrice Générale, qui porte de manière appropriée sur le thème « temps exceptionnels-actions exceptionnelles », appelant à des mesures immédiates pour ralentir la propagation du virus, renforcer la résilience des systèmes de santé nationaux et atténuer les retombées économiques de la pandémie », a-t-il ajouté, selon le communiqué.

Il a également appuyé fermement, au nom de la circonscription, l’appel de la Directrice Générale du FMI à une plus grande coopération mondiale pour rétablir la croissance et le commerce mondiaux, et aux membres d’éviter les restrictions commerciales sur les fournitures médicales et autres produits essentiels qui sauvent des vies précieuses pendant cette menace véritablement mondiale.

« Il est important que la dimension humanitaire de cette crise soit gardée bien en vue, alors que nous nous concentrons sur le bien commun », a-t-il souligné.

Exprimant la « profonde gratitude » de la circonscription à la direction et au personnel du FMI pour leur « action rapide » et pour leurs « efforts dévoués et inlassables » pour aider les membres à traverser cette crise, il a tenu à rappeler que le FMI se trouve au cœur de l’effort mondial de lutte contre la crise.

Le Fonds a agi, soutient-il, rapidement pour rationaliser ses processus internes et doublé les limites d’accès à ses financements d’urgence pendant la crise, envoyant ainsi un « signal fort » de sa volonté d’aider les membres à traverser la crise.

« Un certain nombre de nos membres de circonscription ont déjà accédé à l’urgence appliquée par le FMI, et auront également accès au financement du FMI dans les prochaines semaines » s’est réjoui le gouverneur en notant que, dans des conditions extraordinaires, le financement d’urgence du FMI devrait être accessible à tous les membres de manière impartiale et sans exception.

Faisant remarquer que le rapport sur les perspectives économiques mondiales (WEO) d’Avril 2020 a considérablement réduit les projections de croissance économique pour 2020, M. Benabderrahmane a souligné que la grande récession de cette année « devrait être plus profonde et plus large que la crise financière mondiale de 2008-2009, et les perspectives sont entourées d’incertitudes extrêmes et de risques baissiers importants ».

Mais, les attentes sont pour une récupération rapide et presque symétrique, a-t-il ajouté avant de rappeler que la priorité immédiate est cependant de sauver des vies et d’éradiquer la pandémie dans le monde.

Il a assuré que les autorités des pays de la circonscription « n’épargnent aucun effort pour contenir la propagation du virus et faire face à la crise sanitaire aiguë qui en résulte ». Ces pays ont également lancé des plans de stimulation pour atténuer l’impact immédiat de la crise sur l’activité économique et l’emploi, protéger la population vulnérable et préparer le terrain pour une reprise durable et inclusive, a-t-il rappelé, selon le même communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des...

Pêche: mesures incitatives pour l’acquisition de matériel de navigation

Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a tenu mardi une réunion en visioconférence avec le ministre de la...

Pétrole : le baril à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l’Opep+

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le pétrole brut algérien, s’est maintenu à prés de 47 dollars...

Dans la même catégorie

- Advertisement -