mardi, juin 15, 2021

Cour d’Alger : Contrôle judiciaire confirmé pour Karim Tabbou et Slimane Hamitouche

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La chambre d’accusation près la Cour d’Alger a confirmé, ce dimanche 9 mai 2021, les décisions de placement sous contrôle judiciaire de Karim Tabbou et Slimane Hamitouche, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Pour rappel, Karim Tabbou et Slimane Hamitouche ont été placés sous contrôle judiciaire après leur présentation devant le juge d’instruction du tribunal de Bir Mourad Rais (Alger) le 29 avril 2021. « Karim Tabbou et Slimane Hamitouche sont soumis à plusieurs restrictions dont l’obligation de se présenter au centre de police chaque semaine, l’interdiction de participer à des manifestations non autorisées et la saisie des passeports par le juge d’instruction », précise le CNLD, qui a ajouté : « La mise sous contrôle judiciaire serait directement remplacée par un mandat de dépôt si une de ces conditions n’est pas respectée. »

Parmi les chefs d’accusation retenus : « incitation à attroupement non armé », « la calomnie, l’insulte et l’outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions », « violé le caractère sacré des défunts dans les cimetières », « autoriser la prise et la publication de photos sans l’autorisation du concerné », « atteinte à l’unité nationale ».

Karim Tabbou a été placé en garde à vue au commissariat de police de Châteauneuf le 28 avril, suite à une plainte déposée contre lui par le président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), Bouzid Lazhari. Le 26 avril au cimetière de Ben Aknoun (hauteurs d’Alger), Karim Tabbou et d’autres personnes ont crié sur Bouzid Lazhari, venu assister à l’enterrement de feu Ali Yahia Abdennour. Quant à Slimane Hamitouche, il a été arrêté dans la nuit du 28 avril, chez lui.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Police: Alger : Khaled Drareni, Ihsane El Kadi et Karim Tabbou relâchés

Le militant politique Karim Tabbou, les journalistes El Kadi Ihsane et Khaled Drareni ainsi que Smail Aggoune ont été relâchés, après leur interpellation jeudi...

Douanes: les conditions d’octroi d’agrément et d’exploitation des entrepôts de stockage temporaires examinées

Le Gouvernement a examiné, jeudi lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un décret exécutif fixant les conditions d'octroi d'agrément...

Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert "dans les deux prochains mois" dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida...

Souhait de Lyes Rahal : « Nous allons vacciner 20 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année »

Le directeur général de l’institut national de santé publique et membre du conseil scientifique, le Pr Lyes Rahal, a assuré que les autorités sanitaires...

Dans la même catégorie

- Advertisement -