Les heures fatidiques approchent à pas géant pour les anciens tenant du pouvoir deux décennies durant pour la plupart d’entre eux. C’est le cas de l’ex chef du gouvernement et secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia.

En effet, un juge enquêteur de la Cour suprême a été désigné pour instruire le dossier des anciens membres du gouvernement et anciens Premiers ministres impliqués dans des affaires de corruption.

L’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, qui se considère intouchable et l’ancien ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaâlane, l’ex wali d’Oran, ont été officiellement convoqués par le juge enquêteur de la Cour suprême, selon plusieurs sources.

Ils seront entendus demain, mercredi 12 juin, en tant qu’accusés. Ahmed Ouyahia et Abdelghani Zaâlane sont poursuivis dans plusieurs dossiers de corruption et de dilapidation du dernier public. Ils seront entendus sur des dossiers lourds liés à la pratique de la corruption qui s’est généralisé sous l’ère du chef d’Etat démissionnaire.

Ouyahia et Zaâlane sont ainsi les premiers hauts responsables à être convoqués par la Cour suprême, mais ne seront pas les derniers. D’autres anciens et actuels membres du gouvernement, des walis et autres hauts fonctionnaires suivront dans les prochains jours.

Néanmoins, Ahmed Ouyahia et Abdelghani Zaâlane avaient été entendus par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed dans les dossiers des oligarques Ali Haddad et Mahieddine Tahkout.