samedi, mars 6, 2021

Création du 1e réseau algérien d’efficacité énergétique

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La 2ème édition de la « Journée algéro-allemande de l’énergie », tenue jeudi à Alger, a été couronnée par le lancement du premier réseau algérien de l’efficacité énergétique.

Regroupant huit entreprises nationales privées et publiques, ce réseau pilote permettra à l’Agence pour l’utilisation et la rationalisation de l’énergie (APRUE) et à l’Agence de coopération allemande « Deutsche Gesellschaft fur internationale Zusammenabeit » (GIZ) d’accompagner les membres et de les responsabiliser en matière de gestion de l’énergie.

Il permettra, également, l’organisation de formations continues au profit des membres sur des thématiques liées à l’efficacité énergétiques. Dans une allocution à l’ouverture des travaux, la secrétaire générale du ministère de l’Energie, Fatma-Zohra Cherfi, a indiqué que cette seconde édition « témoigne d’une volonté algéro-allemande d’encourager des partenariats fructueux dans les domaines de l’efficacité énergétique et de l’économie énergétique ».

Selon elle, le partenariat à l’image de celui conclu entre l’Algérie et l’Allemagne reste le « meilleur moyen » d’assurer un transfert des technologies et de savoir-faire dans le domaine de l’efficacité énergétique.

Il s’agit, a-t-elle poursuivi, de mettre les expériences de la transition énergétique engagée par l’Allemagne au profit des partenaires algériens afin de soutenir l’Algérie dans sa politique énergétique.

Pour sa part, l’ambassadrice d’Allemagne en Algérie, Ulrike Knotz, a indiqué, qu’à travers cette Journée, les deux pays s’adressent aux défis de la transition énergétique avec des concepts et des technologies innovantes qui seront discutées en détail à cette occasion.

« Ensemble, avec un échange de connaissances et de bonnes pratiques, nous pouvons avancer avec des pas sûrs, vers une transition énergétique au niveau de nos pays et à l’échelle internationale », a-t-elle estimé.

Le partenariat énergétique algéro-allemand a été mis en place en 2015 à la suite d’une déclaration commune. Il dispose d’une structure d’appui au sein de la « Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GmbH » (GIZ) à Alger et à Berlin, qui soutient le fonctionnement de cette coopération bilatérale et joue le rôle d’interlocuteur et de plateforme d’échange.

S’inscrivant dans le cadre des relations bilatérales, la rencontre a été organisée par le ministère algérien de l’Energie et le ministère allemand de l’Economie et de l’Energie pour débattre, notamment, des questions relatives au rôle des innovations dans la phase actuelle de la transition énergétique, les concepts innovants à adapter pour l’Algérie concernant les énergies renouvelables l’efficacité énergétique et la digitalisation.

Cette journée a eu pour but aussi d’approfondir la coopération entre les deux pays et de faire avancer leur transition énergétique.

La rencontre a vu participation, pour la partie algérienne, des représentants de la Société nationale de l’électricité et du gaz, Sonelgaz, de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), de l’Agence nationale pour la rationalisation et l’utilisation de l’énergie (APRUE) et du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (CEREFE).

La partie allemande, a été représentée, quant à elle, par des responsables d’instituts et d’entreprises allemands comme « Fraunhofer ISI », « Next Kraftwerke » et ABB.

Articles récents

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Selon Jerome Powell: L’économie toujours impactée par la Covide-19

La reprise de l'économie américaine reste "inégale et loin d'être complète" et il faudra "un certain temps" avant que la Réserve fédérale envisage de...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son plus haut niveau depuis six...

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme avec Microsoft, destiné à accélérer...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Dans la même catégorie

- Advertisement -