Dattes: l’exportation rapporte 71 millions dollars en 2020

Les exportations algériennes de dattes ont atteint environ 71 millions de dollars en 2020, a indiqué, mercredi à Alger, la Directrice générale de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Mme Bahloul Ouahiba, soulignant l’importance de développer l’industrie de transformation dans cette filière.

S’exprimant lors de l’ouverture du Salon de la filière Datte (SIDABECH), organisé par la CACI sous le thème « Potentiels d’Exportation et de Transformation », Mme Bahloul a affirmé que la datte algérienne « commence à se positionner sur le marché international et régional ».

Elle a souligné que la nouvelle édition du Salon permettra aux opérateurs économiques de mettre en avant leurs produits et d’échanger leurs expériences, tout en appelant à mettre en avant l’industrie de transformation pour développer la filière, à travers l’encouragement des jeunes promoteurs en leur offrant les formations, l’encadrement et l’accompagnement nécessaires.

Intervenant à cette occasion, le secrétaire général par intérim du ministère du Commerce, Redouane Allili, a rappelé la mise en place par l’Etat des différents mécanismes de soutien et d’accompagnement des opérateurs économiques qui souhaitent exporter, notamment à travers le Fonds National de Promotion des Exportations.

Il a, à son tour, estimé que ce genre de manifestation permet de communiquer directement avec les opérateurs économiques, en particulier ceux qui exercent dans cette filière et d’enregistrer les préoccupations liées au développement de la filière afin d’engager des efforts supplémentaires dans la promotion des exportations hors hydrocarbures.

Présente à la rencontre parmi d’autres diplomates, l’ambassadrice de Turquie en Algérie, Mahinur Özdemir Göktaş, a indiqué que les variantes de la datte algérienne « intéressent énormément » son pays, notamment que ce produit est largement consommé en Turquie.

Elle a cependant regretté le fait que le volume d’exportations des dattes algériennes vers son pays ne dépasse pas les 5 millions de dollars annuellement.

De son coté, l’ambassadeur du Liban en Algérie, Mohamed Mahmoud Hassan, a avancé que des expositions et des rencontres entre les opérateurs libanais et algériens auront lieu prochainement afin de renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays.

Cette manifestation de deux jours a été une occasion pour les exposants d’échanger leur savoir-faire dans cette filière prometteuse.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -