Dessalement de l’eau de mer: 3 stations à réaliser par Sonatarch et Cosider à Alger et Boumerdes

Le Ministre de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, accompagné du Ministre des Ressources en Eau et de la Sécurité de l’Eau, Karim Hasni, a supervisé, au siège de la Direction Générale de Sonatrach, la cérémonie de signature d’un accord de mise en œuvre des projets de trois 03 usines de dessalement dans la capitale et Boumerdes, la société Algerian Energy Company (AEC), la société nationale de Génie civil et Bâtiment ENGCB, une filiale du Groupe Sonatrach et le groupe public spécialisé dans le domaine de la construction et travaux publics COSIDER, en présence du Wali de la wilaya d’Alger, du Wali de Boumerdes et du Président Directeur Général de la Sonatrach.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le ministère de l’Énergie et des mines a indiqué que cet accord concrétise les instructions du Président de la République de lancer au plus vite les projets de dessalement d’eau de mer, et c’est en mettant en œuvre le programme urgent et à court terme que les pouvoirs publics ont anticipé pour sécuriser et valoriser les capacités de production de l’eau potable.

Cet accord consiste en la réalisation de trois usines de dessalement au niveau de trois communes à Alger et Boumerdes, a précisé le même communiqué.

Il s’agit de la future station « Bateau Cassé », à Borj El Kiffan, d’une capacité de 10 000 mètres cubes/jour, la station Marsa d’une capacité de 60 000 mètres cubes/jour, et la station de Corso (Boumerdès) d’une capacité de 80.000 mètres cubes/jour, pour assurer 150.000 mètres cubes /jour pour Alger-Est.

Lors de son intervention, le ministre de l’Énergie et des Mines a confirmé que ces projets seront lancés au cours de la première semaine d’août par les entreprises publiques nationales, pour sécuriser l’approvisionnement en eau des citoyens et couvrir la pénurie aiguë dans la région.

Le ministre a également souligné la nécessité de travailler au respect des délais de livraison de ces projets et de la qualité, compte tenu de l’importance primordiale du programme de dessalement de l’eau de mer.

 

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -