mercredi, janvier 20, 2021

Dessalement de l’eau de mer: vers un nouveau modèle de partenariat pour garantir la rentabilité des projets

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar et le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki ont souligné mardi sur la nécessité d’établir un nouveau modèle de partenariat pour les projets d’unités de dessalement d’eau de mer en vue de garantir leur rendement, a indiqué un communiqué du ministère de l’Energie.

Les deux ministres ont co-présidé une réunion de travail, au siège du ministère de l’Energie, en présence des représentants des deux ministères et des PDG de l’Algérian Energy Company (AEC) et l’Algérienne des Eaux (ADE), qui a été consacrée à l’examen de l’état des stations de dessalement d’eau de mer notamment celle de Souk Tleta et de Magtaa ainsi qu’aux modalités de lancement des nouveaux projets d’unités de dessalement inscrits dans le programme du gouvernement, a précisé la même source.

Soulignant l’importance du programme de dessalement d’eau de mer qui constitue une option stratégique retenue par le gouvernement pour la sécurisation de l’alimentation en eau potable, notamment des villes côtières, les deux ministres ont insisté sur « la révision du modèle actuel de partenariat en établissant, notamment pour les projets en cours et ceux à lancer, un nouveau modèle de partenariat qui garantit la viabilité et le rendement des projets », a ajouté le communiqué.

A cet effet, les deux ministres ont proposé au groupe de travail mixte qu’ils ont créé de se pencher sur les meilleures approches pour permettre de mener à bien le programme actuel des unités de dessalement et d’élaborer un document sur les perspectives durables du dessalement, qui prennent en considération le retour d’expérience des unités existantes pour le soumettre au gouvernement prochainement.

Ils ont insisté aussi sur « l’importance de la disponibilité de l’eau et sa préservation à moyen et long terme, ce qui fait de sa production à l’avenir en appoint aux autres catégories de ressources, un segment stratégique, d’où la nécessité de s’adapter dès maintenant au défis à relever dans ce domaine ».

Cette rencontre a été également une occasion pour exposer les difficultés et les contraintes dont souffrent les unités de dessalement notamment celle de Souk Tleta d’une capacité de production de (200.000 m3/j) à l’arrêt et celle de Magtaa à Oran (500.000 m3/j) et pour examiner les propositions susceptibles de permettre de lever ces contraintes, a noté le communiqué.

En rappelant l’important apport de la production d’eau dessalée des 11 unités dans l’offre nationale d’eau potable, les ministres de l’Energie et des Ressources en eau ont relevé « la nécessité d’engager, rapidement, avec toutes les parties concernées, des actions concrètes afin de remédier aux contraintes et difficultés des unités de Magtâa et Souk Tletaet de mener une réflexion approfondie pour assurer le bon fonctionnement des autres stations, afin d’assurer la sécurité nationale d’approvisionnement en eau potable ».

Notons que les 11 unités de dessalement réparties sur 9 wilayas de la cote maritime ont une capacité de production totale de 2,1 millions de m3/j d’eau dessalée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des...

Pêche: mesures incitatives pour l’acquisition de matériel de navigation

Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a tenu mardi une réunion en visioconférence avec le ministre de la...

Pétrole : le baril à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l’Opep+

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le pétrole brut algérien, s’est maintenu à prés de 47 dollars...

Dans la même catégorie

- Advertisement -