Destination Algérie : Le FCE part à la conquête du marché américain

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) met le voile à la recherche de nouveaux marchés pouvant constituer des destinations pour la production nationale. D’autant plus que l’exercice 2019 est placée par le ministère du Commerce sous la bannière de l’année de l’Export ».

Emboitant le pas au ministre du Commerce, le FCE veut donner un signal fort la promotion pour faire la promotion Algérie pour les capitaux internationaux mais également pour placer à l’international le produit algérien.

A ce titre, le Président du FCE,  Ali HADDAD, effectue un déplacement aux Etats Unis d’Amérique du 14 au 18 janvier 2019. Il sera accompagné par une forte délégation des chefs d’entreprises Algériens. Le but de ce pèlerinage est de séduire les américains à venir investir en Algérie mais également trouver des lobbys puissants pour placer les produits algériens sur le marché de pays de l’Oncle Sam et sur le reste des pays   du Nouveau monde.

Ce déplacement sera marqué par le lancement du livre « Algeria & Transatlantic Relations » au niveau du Congrès Américain à Washington DC, indique un communiqué transmis à notre rédaction.

Cette cérémonie verra la participation de personnalités politiques dont des représentants du Congrès et du département d’Etat, des acteurs économiques américains dont la Chambre du Commerce US et les agences de coopération internationale, de diplomates, d’universitaires et de chefs d’entreprise ainsi que des journalistes, précise la même source.

Cette publication, la première u genre, est le fruit d’une collaboration entre le Forum des Chefs d’entreprise et le Think-Thank : Transatlantic Leadership Network de l’Université John Hopkins.

A travers cet ouvrage «L’Algérie et les relations Transatlantiques», le FCE apporte sa contribution à la promotion de l’image et  la destination Algérie auprès de la communauté d’affaires internationale, des médias, des agences de coopérations, du monde universitaire et du public Américains.

Par cette contribution, le FCE vient de combler un tant soit peu le déficit de communications de l’Algérie  à l’international.  Un rôle que devrait dévolu généralement aux représentations diplomatiques.

Par Meziane Atmani

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -