Economie: La taux de croissance atteint 3,8% en 2020, selon Tebboune

 Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a fait état dimanche à Alger d’une reprise de l’économie nationale qui a enregistré un taux de croissance de 3,8% et des niveaux d’exportation jamais atteints depuis 25 ans.

« Selon les derniers chiffres, nous avons atteint un taux de croissance de 3,8%, et ce après un recul du à la pandémie Covid-19 et à la baisse des cours du pétrole », a précisé le président de la République lors d’une entrevue accordée à des responsables de médias nationaux.

Ce taux se veut un indicateur important témoignant de la dynamique que connaît l’économie nationale, une dynamique se traduisant aussi par une retour des investissements, en ce sens que « les banques ont accordé des prêts s’élevant à près de 1.600 milliards DA « , selon M. Tebboune.

A cela s’ajoute la dynamique qui anime le secteur des start-up, ainsi que le développement des exportations hors hydrocarbures après que la valeur de ces dernières ait réussi à franchir pour la première fois en 25 ans le seuil de 1,8 milliard USD, a-t-il souligné.

La valeur des exportations hors-hydrocarbures a atteint jusqu’à présent 2,1 milliards USD, a-t-il affirmé, prévoyant un montant, d’ici la fin de l’année en cours, de 4 à 5 milliards USD.

Par ailleurs, poursuit-il, les réserves de change sont actuellement de l’ordre de 44 milliards USD, un montant « atteint malgré ce qui a été dit sur un éventuel recours à l’endettement extérieur qui n’a pas eu lieu ».

Bien au contraire, a-t-il dit, « nous avons amorcé une courbe ascendante s’agissant des réserves de change », faisant savoir que les potentialités financières du pays ont permis l’importation des produits médicaux nécessaires.

Preuve en est, l’Algérie a dépensé environ 3 milliards USD pour l’acquisition des matériels, vaccins et médicaments essentiels à la lutte anti-covid-19, a-t-il rappelé.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -