lundi, octobre 26, 2020

Elevage: appel à la création de la filière caprine et à sa modernisation

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les participants à un séminaire national sur le développement de l’élevage caprin en Algérie, organisé mercredi à l’Institut de technologie moyen agricole spécialisé (ITMAS) de Tizi-Ouzou, ont insisté sur la nécessité de moderniser cette activité et la création de la filière caprine pour prendre en charges des préoccupations des éleveurs.

Lors de ce séminaire organisé par la direction locale de services agricoles, les différents intervenants ont mis en exergue les principales contraintes au développement de l’élevage caprin en Algérie. MM. Oukaci de Tizi-Ouzou, Ounouh de l’association des éleveurs caprin, et Idder de l’Institut technique des élevages (ITELV) ont entre autres cité l’insuffisance de l’offre fourragère, l’absence de complémentation rationnelle, la faible capacité d’infrastructure et de matériel et la mauvaise connaissance de l’élevage caprin.

M. Idder a observé que la conduite traditionnelle de l’élevage caprin, considéré comme une activité secondaire, « ne permet pas d’exploiter pleinement le potentiel productif de nos races et les essais menés par le passé pour améliorer la productivité de la race locale ont été abandonnés en majorité à cause des conditions dans lesquelles les troupeaux ont été menées (manque de moyens et de technicité) ». Selon lui la race kabyle donne 1 litre de lait par chèvre et par jour et la race Mzab 2,5 litres.

Pour améliorer cet élevage M. Oukaci chef de la subdivision agricole de Tizi-Ouzou a proposé la mise en place de la filière caprine, cerner avec précision les zones potentielles de développement de cette activité, élaborer des modèles d’organisation, initier des sessions de formation et de vulgarisation au profit des professionnels.

Ce même intervenant a souligné que le choix de la race doit répondre aux objectifs d’élevage et des conditions du milieu. Il a aussi préconisé l’octroi d’aides pour la création de pépinières de chevrettes pour la conduite en intensif ou semi intensif et pour la réalisation des bâtiments d’élevage avec l’équipement nécessaires. La gratuité de l’opération de synchronisation des chaleurs et de l’insémination, contribuerait aussi à améliorer cette activité, a-t-il observé.

M. Ounouh Akli, éleveur caprin de la wilaya de Tizi-Ouzou a insisté sur la valorisation de l’élevage par la création de la filière caprine qui doit bénéficier des mêmes mesures d’encouragement étatiques (subventions) accordées à la filière bovine. Il a également observé l’importance de la formation, de la création de coopératives, de la spécialisation (vente lait, pépinières), d’améliorer la race, et de l’identification et de la traçabilité du cheptel.

Selon les chiffres communiqués par ce même communiquant et par M. Oukaci, la wilaya de Tizi-Ouzou compte 4.640 éleveurs, dont 426 éleveurs spécialisés uniquement dans le caprin avec une taille de 10 à 150 chèvres et dont 246 seulement sont identifiés. 31 éleveurs de 6 communes seulement à savoir Iflissen, Tigzirt, Ferha, Timizart, Aghribs et Azeffoune, livrent 264.550 litres par an à 3 laiteries (Univer Milk, Eurl STLD et Tifra Lait) ce qui représente un taux de 2% seulement de la quantité de lait produite.

Ce séminaire dédiée à la mémoire d’un des doyens de l’élevage caprin a Tizi-Ouzou, Kacioui Belkacem, a été marqué par la signature d’une convention entre la Caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) et le Conseil de wilaya interprofessionnel caprin de Tiiz-Ouzou offrant des avantages en terme d’assurance (mortalité, maladies) au éleveurs.

Articles récents

Micro-entreprises: les attributions du ministre délégué auprès du Premier ministre fixées

Plusieurs missions ont été attribuées au ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la micro-entreprise, portant notamment sur...

CPA: lancement de neuf produits issus de la finance islamique

Le Crédit Populaire d'Algérie (CPA) a lancé dimanche la commercialisation de neuf (9) produits de la finance islamique au niveau de son agence du...

Atteindre un taux de 70% de stations-service proposant le Sirghaz d’ici 5 ans

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué son Président...

Ville nouvelle de Hassi Messaoud: le projet mis sous la tutelle du ministère de l’Habitat

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud (Ouargla) a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat, de l’urbanisme...

Le projet d’amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé, mardi, à Alger, que le projet d'amendement de la Constitution, qui sera soumis au référendum le...

Kamel Rezig réaffirme sa volonté d’accompagner plus les producteurs et les exportateurs

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a réaffirmé mardi à Bouira l’engagement et la disposition de son département à accompagner davantage les producteurs ainsi...

Finances : le CPA lance un nouveau produit dédié aux PME et startups

Le Président directeur général (Pdg) du Crédit Populaire d'Algérie (CPA), Mohammed Dahmani, a annoncé, mardi à Alger, le lancement officiel par cette banque publique...

Commerce extérieur: exportation de 240 000 m2 de plaques de plâtres vers le Maroc

Une cargaison de 240.000 mètres carrés de plaques de plâtres standards ignifuges (résistantes au feu) et hydrofuges (résistantes à l'humidité) vient d’être exportée vers...

Dans la même catégorie

- Advertisement -