HomeEconomieEnergies renouvelables dans le monde: mobilisation record des investissements malgré la crise...

Energies renouvelables dans le monde: mobilisation record des investissements malgré la crise sanitaire

La conscience collective autour des risques climatiques liés aux actifs fossiles grandit dans le monde. En première ligne, les investisseurs mondiaux sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’alternative que représentent les énergies renouvelables, indépendamment des contingences économiques.

Les principaux investisseurs mondiaux en capital et en dette continuent d’injecter des capitaux dans le secteur des infrastructures d’énergie renouvelable. Selon un nouveau rapport de Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA), ces investissements ont crû malgré la pandémie. Le document intitulé Global Investors Move into Renewable Infrastructure explique que cette progression est due aux opportunités d’investissement constantes qu’offre le secteur.

Selon Tim Buckley, co-auteur du rapport et directeur des études sur le financement de l’énergie de l’IEEFA, Australie/Asie du Sud, « Les investisseurs mondiaux accélèrent leur mouvement collectif d’éloignement des risques liés au climat, associés aux actifs en combustibles fossiles et de renforcement des capacités afin de déployer de plus en plus de capitaux dans des projets d’infrastructure d’énergie renouvelable ». Le rapport révèle que les grandes banques mondiales accélèrent la mise en œuvre de leur engagement à réduire l’exposition aux combustibles fossiles afin d’atteindre l’objectif de 1,5°C.

Le rapport met en lumière 10 projets d’infrastructure d’énergie renouvelable d’importance mondiale, notamment le parc éolien Dogger Bank de 3,6 GW au large de la mer du Nord et le parc éolien TAQA Al Dhafrah de 2 GW aux Emirats arabes unis. Les deux projets ont été financés au cours de l’année 2020.

Selon BloombergNEF (BNEF), les investisseurs mondiaux ont engagé en 2020 un montant record de 501 milliards $ dans les énergies renouvelables, le stockage de l’énergie, les infrastructures pour véhicules électriques, la production d’hydrogène, les pompes à chaleur et d’autres actifs à faible émission de carbone. Ces investissements ont augmenté de 9 % par rapport à l’année précédente. De même, les investissements annuels dans les infrastructures renouvelables ont augmenté de 2 % pour atteindre 303 milliards $. Ce montant représente 60 % de l’investissement total dans les actifs de transition énergétique à faible émission de carbone l’année dernière.

Source: diverses

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -