mercredi, juillet 15, 2020

ENIEM : un premier crédit de 1,1 milliard de DA débloqué

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Un premier crédit de 1,1 milliard de DA a été débloqué au profit de l’Entreprise nationale des industries de l’électroménagers (ENIEM) de Tizi-Ouzou, en situation d’arrêt technique de ses activités à partir de ce 2 février suite à des contraintes financières, a indiqué dimanche à l’agence officielle son Président directeur général (PDG), Djilali Mouazer.

Rencontré au siège de la Direction générale de cette entreprise, sise au boulevard Stiti Ali à Tizi-Ouzou, M. Mouazer, qui rentrait d’une réunion avec le Ministre de l’industrie et des Mines, tenue dans la matinée, a fait savoir que « la Banque a été instruite par les autorités centrales afin de débloquer les crédits, suite à quoi un premier montant de 1,1 milliard de DA a été débloqué jeudi dernier ».

Ce montant permettra à l’ENIEM de couvrir ses besoins urgents, à savoir l’approvisionnement en matière première (les collections CKD/SKD pour le montage d’appareils électroménagers), nécessaire à la reprise d’activité de cette entreprise nationale, notamment l’activité de production, a souligné son PDG qui a ajouté qu’un autre crédit de 1,5 à 2 milliards de DA sera débloqué « très prochainement ».

Suite à ce premier financement, l’ENIEM a placé dimanche les commandes d’approvisionnement en matière première auprès de sa banque de domiciliation, la Banque extérieur d’Algérie (BEA).

« Avec le second crédit qui sera accordé dans les prochains jours, nous aurons de quoi faire face pendant six mois », a précisé le PDG de l’ENIEM qui a relevé que « les plus hautes autorités, à savoir la Présidence de la République et le Premier ministère, ainsi que le ministère de l’Industrie et des Mines, ont pris en charge sérieusement le cas ENIEM ».

La reprise de l’activité de production interviendra vers la fin mars

Toutefois, la reprise de l’activité de production ne pourra pas intervenir rapidement et aura lieu vers la fin mars, a-t-il déploré.

« Pour la reprise d’activité, le temps d’acheminement de la matière première prend entre deux à trois mois, toutefois il y a les commandes qui ont été passées avant cet arrêt il est donc possible de reprendre la production vers fin mars, voir la mi-mars si nous recevons le premier arrivage de matière première premier », a relevé M. Mouazer.

S’agissant des autres problèmes financiers de ce fleuron de l’industrie nationale qui emploie 1700 travailleurs, le PDG de l’ENIEM reste optimiste quant à leur règlement.

Il a fait savoir que le dossier introduit auprès du Comité de participation de l’Etat (CPE) « avance bien » et que « dans les prochains jours, des décisions seront prises et il y aura une solution globale pour l’ensemble des soucis financiers de l’ENIEM », a-t-il dit.

Quand à la dette contractée auprès de la BEA, un rééchelonnement et même un allégement sont prévus, a indiqué M. Mouazer.

Les travailleurs lancent un appel aux autorités publiques pour sauvez l’ENIEM

Dimanche matin, des travailleurs de l’ENIEM se sont présentés à l’Unité de production, sise à la zone industrielle de Oued Aissi.

Ils ont déploré la situation que vit leur entreprise et s’inquiètent pour son avenir et pour leurs postes d’emploi.

Ils ont lancé un appel aux autorités publiques pour « sauver l’ENIEM ».

Le chef de service développement, Mansour Omar, a regretté ces « blocages » qui perturbent le fonctionnement de l’entreprise.

« Nous avons des projets à développer mais cette situation nous gêne, nous essayons de tenir le coup mais c’est très difficile car les travailleurs sont démotivés’’, a-t-il dit en poursuivant « l’ENIEM est une entreprise qui crée de la richesse et nous souhaitons que les autorités centrales accompagnent notre entreprise ».

Articles récents

Assurances/la CAAT: 24,5 milliards DA de chiffre d’affaires, soit 2% de croissance en 2019

La Compagnie algérienne des Assurances (CAAT), a réalisé en 2019, un chiffre d'affaires de plus de 24,5 milliards de...

OAIC: un système numérique pour traquer le trafic

C'est un secteur qui a connu beaucoup de scandale et de détournements. Pour preuve, l'ex PDG de cette entreprise nationale, 'l'OAIC, séjourne actuellement en...

Trafic et stupéfiants: 6 narcotrafiquants arrêtés et saisi de marchandises

Des détachements de l'Armée nationale populaire (ANP) et des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, en coordination avec les services de la Sûreté...

Mascara/ liberté de la presse : le journaliste Ali Djamel Toubal condamné à 15 mois de prison ferme

La justice continue à frapper fort en emprisonnant des journalistes. Ainsi, la cour d’appel de la wilaya Mascara a condamné, ce mardi 14 juillet, un correspondant...

Aid el Adha: la fatwa du ministère autorise le sacrifice

On a fini par prendre la décision autorisant la population à sacrifier un mouton à l'occasion de l'Aid el Adha. Ainsi donc, la Commission ministérielle...

Agression du personnel médical/Covid19: le directeur de CHU de Bouira s’en sort indemne et apporte des précisions

Le directeur du CHU Mohamed Boudiaf à Bouira, le Dr Boutemeur Djamel s'en est sorti indemne après sa défenestration suite à la menace d'ont...

Alger-Paris: Abdelmadjid Tebboune, président de l’Algérie: «Nous ne nous laisserons plus caporaliser par quiconque»

Le président Abdelmadjid Tebboune a accordé un entretien au quotidien français l'Opinion. Nous reproduisons ici l'intégralité de l'interview tel que publié dans le journal. Dans...

Tebboune: la situation financière de l’Algérie lui permet d’accomplir les réformes

La situation financière de l'Algérie, avec des réserves de change encore appréciables et une meilleure maîtrise des dépenses et des importations, permettra au pays...

Dans la même catégorie

- Advertisement -