Les enseignants et étudiants de plusieurs universités du pays, ont tenu ce dimanche des rassemblements au sein des campus pour dénoncer la décision du ministre de l’enseignement supérieur Tahar Hadjar d’avancer la date des vacances du printemps prévues initialement le 21 mars.

Le Ministre a annoncé samedi dans une note publiée et adressée aux universités, que la date des vacances a été avancée et qu’elle sera effective ce dimanche 10 mars, et que le retour est prévu pour le 4 avril prochain, soit un prolongement des vacances de 10 jours, alors que cette période était depuis des années de 15 jours.

La réponse des étudiants et des enseignants n’a pas tardé, puisque, quelques heures après la décision du Ministre, des appels émanant d’enseignants universitaires et d’étudiants ont appelé à l’occupation des campus universitaires dès ce dimanche, pour dénoncer une décision « illégitime » de Hadjar, qui est accusé de vouloir étouffer le mouvement populaire contre le cinquième mandat de Bouteflika et le système. Les enseignants et les étudiants ont appelé au départ du Ministre Hadjar.

Dans la même journée, les directeurs des résidences universitaires ont sommé dans une note les étudiants d’évacuer les cités universités et de rentrer chez-eux. Mais, le Directeur des Oeuvre universitaires (OUNOU) a annoncé dans la soirée de samedi que les œuvres universitaire (transport, hébergement et restauration) continueront d’être assurées jusqu’au 21 mars.