dimanche, avril 5, 2020

Entre optimisme et incertitude : Les coulisses du Batimatec et les vérités du secteur de l’Habitant

Par Mahmoud Chaal

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le 21e Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics ( Batimatec 2018 ) qui s’est déroulé du 22 au 26 avril 2018 a fermé ses portes jeudi sur un sentiment de satisfaction générale perceptible aussi bien chez les exposants nationaux qu’étranger.

Mais bien entendre les déclarations en coulisse des Uns et des autres, on s’aperçoit que cet optimisme s’est mêlé à un sentiment d’incertitude. Il est inutile de rappeler l’adage qui dit que « lorsque le bâtiment va tout va ». Et bah non ! D’ailleurs les promoteurs immobiliers les plus connus sur la place affichent des prix de vente des appartements en net reculement à ce qui est pratiqué il y’ a à peine 02 années en arrière. « Le prix du mètre carré des immeubles de luxe visibles sur les chantiers est descendu à 160.000 DA/M2 actuellement, c’est-à-dire en 2018 », déclare à Cérus le manager général d’un Groupe immobilier spécialisé dans la réalisation des immeubles grands standings dont sont appartements livrables de suite. « Le mètre carré dans ces mêmes immeubles valait entre 200.000 DA, il y’a 2 année de cela », ajoute le Manager.

Le Ministre Abdelwahid Temmar se veut rassurant

Le Salon a enregistré cette année encore une forte participation et drainé un nombre considérable de visiteurs. C’est, faut-il le rappeler, le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar, qui l’avait inauguré en compagnie de nombreux hauts cadres de l’Etat et un nombre important de diplomates représentants la vingtaine de nations qui avait pris part à cet important événement particulièrement prisé par les hommes d’affaires qui cette année encore ont réalisé ou reçu des promesses fermes de contrats.

Le fait sans doute le plus marquant de cette 21ieme édition, a été la forte présence de sociétés privées algériennes (plus de 600) activant dans pratiquement toutes les filières du BTPH. Elles ont, de l’avis de nombreux visiteurs, exposé des produits et des équipements de production de bonnes qualités dont quelques-uns ont déjà trouvé des débouchés à l’étranger ou sur le territoire national.

Une édition pour sceller des partenariats

Les partenariats multiformes que ces producteurs avaient établis tout au long de ces dernières années commencent à l’évidence à porter leurs fruits. C’est à titre d’exemple le cas des matériaux de revêtement de sols et murs, des produits d’étanchéité, de la peinture, des liants, du verre, des sanitaires, des portes et fenêtres isolantes, du petit outillage de chantier, du coffrage métallique et des échafaudages de chantier, pour ne citer que ceux là.

L’amélioration qualitative est déjà largement perceptible à travers toute une panoplie de produits exposés dans les stands, ce qui a encouragé les organisateurs du salon à stimuler encore davantage cette dynamique de progrès au moyen de conférences sur des thématiques portant sur les moyens de booster l’écoconstruction, le développement durable, la formation au nouveaux métiers du BTPH, l’emploi des matériaux de construction locaux, améliorations qualitatives autour desquelles pourraient se cristalliser à plus ou moins brève échéance l’essor du secteur du bâtiment et des travaux publics.

Concours de l’innovation et lauréats connus
Un concours a été institué à cet effet, pour stimuler l’innovation dans les diverses filières du bâtiment et des matériaux de construction.

Le trophée INNOVBAT Sadek Stiti récompensant la meilleure innovation a été décerné à Mediterranéan Float Glass MFG), filiale du groupe Cévital, pour l’originalité de son verre auto nettoyant et réfléchissant unique en son genre. Ce matériaux est, nous attend confié, promis à un bel avenir commercial.

De nombreuses sociétés étrangères promettent des commandes.
Les firmes étrangères présentes à ce 21é salon ont, elles aussi parfaitement intégré ce souci d’innovation qui peut rapporter gros.

Chacune dans son domaine a en effet, exposé toute une panoplie de nouveaux produits et procédés de construction auxquels se sont intéressés aussi bien les professionnels de la construction, que les simples visiteurs.

Les journées d’études à l’occasion desquelles furent abordées d’importantes sujets comme l’innovation des matériaux de construction, l’introduction de nouveaux des modèles constructifs, le recours aux matériaux traditionnels tels que l’argile et la pierre, l’habitat écologique, la sécurisation des constructions et l’émergence d’outils informatiques modernes tel que le BIM, ont été d’un précieux apport pour les professionnels du BTP nombreux à y avoir assistés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le ministère de l’Energie réfute les rumeurs et assure l’ouverture des stations-service

Tout le réseau de stations-service national reste ouvert 24h/24 et 7/7 jours à travers tout le territoire national contrairement...

Coronavirus: la BNA rassure sur la continuité de ses services

La Banque nationale d’Algérie (BNA), a rassuré mercredi dans un communiqué, sur la continuité de ses services sur tout le territoire national, appelant ses...

Secteur industriel public: hausse de 2,7% de la production en 2019

La production industrielle du secteur public, a augmenté de 2,7% en 2019, malgré un recul de 3,6% durant le 4ème trimestre, a appris l'APS...

FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement

Garantir le fonctionnement des secteurs essentiels, éviter les perturbations économiques excessives, fournir suffisamment de ressources aux personnes touchées par la crise, maintenir le commerce...

L’Algérie prête à faire face à la pandémie du Covid-19 et à la chute des prix du pétrole

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, mardi soir lors d'une rencontre avec des médias nationaux diffusée à la Télévision publique,...

COVID-19 : recul de l’activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars

Le directeur central de la communication et des relations publiques de l’Entreprise nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers (Naftal), Djamel Cherdoud,...

La production et les stocks des céréales aident à protéger les marchés alimentaires

La production mondiale de blé prévue pour 2020, en plus des stocks relativement amples, devrait aider à protéger les marchés alimentaires pendant la tempête...

La BAD lève 3 milliards de dollars pour atténuer l’impact de la pandémie en Afrique

La Banque africaine de développement notée triple-A a levé un montant remarquable de trois milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux à travers...

Dans la même catégorie

- Advertisement -