Exportation de camions et véhicules: le groupe Ival met le cap sur le marché malien

Le groupe industriel automobile Ival vient de signer un mémorandum pour l’exportation et l’installation d’une succursale à Bamako au Mali. Cet accord va permettre à la marque algérienne de placer une centaine de ces produits sur le marché malien.

L’accord a été signé ce matin au siège de Ival à Alger entre le directeur du groupe Ival Moahamed Baïri et le directeur de l’agence malienne de promotion des investissements (APIM). Ainsi, le constructeur de la marque Iveco pourra très bientôt exporter des camions et véhicules utilitaires vers le Mali.

Cet investissements rentre dans le cadre « de la conformité avec le cahier de charge » et va « nous ouvrir la porte vers l’Afrique ainsi que la Zone de la Cedeao » a indiqué M Baïri en marge de la cérémonie de signature.

Le plan d’investissement consiste en premier lieu à ouvrir un show-room dans la capitale malienne, afin de répondre à la demande des pièces détachées pour les véhicules de la marque qui sont commercialisés déjà depuis deux ans. Ensuite, le groupe prévoit d’ouvrir une succursale ou ils vont procéder au montage et commercialisation de la marque au mali ainsi que dans la Zone de l’Afrique de l’Ouest. En effet, le groupe Ival compte s’introduire dans cette zone économique et bénéficier des avantages et exonérations fiscaux qu’elle offre.

Selon Mohamed Baïri, « avec tous les avantages qu’offre cette zones économique, nous pourrons être concurrentiel par rapport à plusieurs marques européens dans la région ». Les quantités qui seront exportées, dans un premier temps seront une centaine d’unité a affirmé Baïri, qui précise que cela va être un grand effort de la part de son groupe.

Pour sa part, le représentant de l’agence malienne de promotion de l’investissement, Moussa Traoré, a exprimé sa grande confiance par rapport à ce partenariat indiquant que son pays compte beaucoup sur l’expérience algérienne dans la gestion des défis économiques afin de lever les mêmes défis au Mali.

Par ailleurs dans une visite guidée dans l’Usine de Oulad Hedjal dans la wilaya de Boumerdes, M Baïri a souligné que cette unité de production est entrain de monter trois unités par jour ce qui donne une moyenne de 600 camions monté par an. En ajoutant la production de l’usine de Bouira, « Ival produira aussi la même quantité, ce qui donnera une totalité de 1500 unités produites en 2019 » a souligné encore Baïri.
Algérie-Eco

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here