Un grand pas a été réalisé par l’Algérie dans le domaine des matériaux de construction notamment le ciment. L’Algérie est passée de statut d’importateur à celui d’exportateur. Mais pas seulement. Aujourd’hui le pays vise encore plus haut. Le ministre de l’Industrie et des Mines Youcef Yousfi montre le nouvel objectif. Il a  clairement signifié à Béchar, que l’objectif de l’Algérie est d’exporter du ciment pour une valeur marchande de 500 millions dollars d’ici 5 ans. Soit une augmentation des exportations de ciment de 100 millions dollars chaque année.

L’Algérie ambitionne d’augmenter ses exportations de ciment à un demi-milliard Dollars sur les 5 prochaines années, a fait savoir le Ministre de l’industrie et des mines Youcef Yousfi. Selon un communiqué du Ministère de l’industrie et des mines, Yousfi prévoit qu’au cours des 5 prochaines années, l’excédent de production de ciment devrait atteindre 10 à 15 millions de tonnes, ce qui permettra de porter les exportations à 500 millions de Dollars.

S’exprimant lors d’un point de presse tenu en marge de sa visite dans la wilaya de Béchar, Yousfi a rappelé que, les quantités de ciment exportées en 2018, étaient de 1 millions de tonnes, et atteindraient cette année (2019), 2 millions de tonnes, dont 1.2 millions de tonnes seront couverts par le groupe GICA à hauteur de 80 à 100 millions de Dollars.

Dans ce cadre, le Ministre a visité le projet d’une usine de ciment du groupe GICA à Béchar, d’une capacité de production de 1 million de tonnes par an, dont l’entrée en production est prévue au mois de mars 2020. Ce projet permettra de créer 500 emplois directs et 800 autres indirects.

Concernant le secteur des mines, le ministre a mis l’accent sur la nécessité d’exploiter  toutes les ressources minières et minérales pour permettre le développement des différentes filières industrielles nationales. Il a fait savoir, à ce propos, l’exploitation gisement de manganèse de Guettara dans l’industrie sidérurgique dont la production passera de 6 millions de tonnes actuellement à 12 millions de tonnes, puis à 16 millions de tonnes dans les prochaines années.

Interrogé sur le sur le gisement minier de Ghar Djebilet dans la wilaya de Tindouf, Yousfi a expliqué que «les études techniques relatives au projet seront bientôt finalisées, tandis qu’une usine expérimentale sera mise en place en 2019, en partenariat avec des étrangers en vue d’étudier la qualité du minerai».

«En cas de résultats positifs, un projet de grande envergure similaire à celui de l’exploitation du phosphate à Tébessa à l’est du pays, serait lancé pour un investissement de 1 000 à 2 000 milliards de dinars, ce qui transformera la wilaya de Tindouf en un pôle minier dans le domaine de l’exploitation du fer», a précisé le Ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here