Exportations de GNL: une croissance prévisible durant le 2e semestre de 2021

Les exportations de Gaz naturel liquéfié (GNL) algérien devraient croître durant le deuxième semestre de l’année en cours, a indiqué le Secrétariat général (SG) de l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP) dans son dernier rapport.

« Les exportations de l’Algérie en gaz naturel liquéfié ont atteint durant le deuxième trimestre de 2021 un volume de 3,1 millions de tonnes par rapport à 2020, soit une augmentation annuelle de 6,9 % », précise l’Organisation dans son rapport intitulé « Evolutions du gaz naturel liquéfié et de l’hydrogène durant le deuxième trimestre de 2021 ».

Les exportations gazières avaient atteint, durant le premier trimestre de 2021, 3,2 millions de tonnes , soit une baisse de – 3,1%, par rapport à la quantité enregistrée durant le deuxième trimestre de la même année.

La croissance annuelle enregistrée est due à la mise en service du projet de Gaz de Skikda après un arrêt de plusieurs mois l’année dernière, explique la même source, précisant que cette structure a exporté environ 1 millions de tonnes  durant le deuxième trimestre de 2021, contre 2,1 millions de tonnes  par le projet d’Arzew, en attendant une hausse prévisible des exportations du gaz liquéfié durant le deuxième semestre de 2021.

Evoquant la production de l’hydrogène, l’OPAEP a rappelé l’accord signé par Sonatrach et le groupe italien ENI , juillet dernier, portant élaboration d’une feuille de route pour l’évaluation commune de la faisabilité technologique et commerciale et permettant la mise en place d’un projet pilote pour la production d’hydrogène par énergies renouvelables (solaire et éolienne).

Cet accord consiste en un mémorandum d’entente qui s’étendra du bio-raffinage, à la production de l’hydrogène et aux énergies renouvelables.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -