Faderco, ambitionne de devenir l’un des champions africains de l’export avant 2020


Faderco, premier exportateur algérien dans son domaine d’activité, a pris part à la première édition du Salon de l’export de Sétif, qui s’est tenu à la salle des expositions Maabouda de Sétif, le 18 novembre dernier. C’est dans ce cadre que le leader algérien des produits d’hygiène corporelle a dévoilé sa stratégie et ses ambitions à horizon 2020.

Faderco est un acteur majeur dans l’Economie nationale avec 30% de part de marché dans le secteur de l’hygiène, et premier plus gros exportateur en Algérie dans son secteur d’activité, avec plus de 800 millions de DA , indique un communiqué transmis à notre rédaction. Ce fait, le groupe s’inscrit en droite ligne de la politique de développement industrielle algérienne, à savoir, la diversification de l’Economie nationale en mettant le cap sur les exportations hors hydrocarbures. Avec 30 lignes de production réparties sur 4 sites et s’étalant sur plus de 15 hectares, Faderco investit massivement, précise la même source, pour l’essor d’une économie locale plus forte, et réussit à concurrencer les plus grands acteurs internationaux en offrant des produits de haute qualité. Faderco a, ainsi, fortement contribué à la réduction de la facture des importations.

Toujours dans cette démarche de la promotion de la production locale, le groupe Faderco, 100/100 algérien, a lancé en 2015, rappelle-t-on, la première unité de production de bobines mères de papier à partir de fibres de cellulose en Algérie baptisée « WARAK ».

« L’usine Warak, d’une superficie de 55 000 m2, permet ainsi à l’entreprise d’atteindre un taux d’intégration de 100% sur l’ensemble de la production ». Située à Sétif, cette unité de production a nécessité un investissement de plus de 70 millions de dollars. Ce qui a permis la création de près de 1800 emplois directs et indirects grâce à une politique de recrutement de qualité, la formation ciblée de l’ensemble du staff technique aux métiers de l’hygiène par des experts internationaux ainsi que le développement des compétences locales.

« Atteignant une capacité de production de plus de 30 000 tonnes par an, cette unité de production fait passer l’Algérie du statut d’importateur à celui d’exportateur avec une évolution de 40% sur le volume de l’export en 2017 et une ambition affichée d’exporter35% du chiffre d’affaire global du groupe ».

Après avoir conquis et dominé le marché algérien, Faderco compte consolider sa position de leader algérien du secteur en atteignant les 35% de part de marché national en 2019, et ce, tout en poursuivant sa conquête du marché international, selon les responsables. Faderco aura, aussi, durant 2018, à exporter 3 000 tonnes de ouate de cellulose dont 90% destinés au marché européen.

«L’emplacement stratégique de l’Algérie, les avantages liés aux coûts d’énergie, notre position de leader dans le marché ainsi que la qualité de nos produits aux normes internationales, contrôlés par les laboratoires français et allemand Eurofins & Dermatest, sont autant d’atouts qui ont permis à Faderco de pénétrer de nombreux nouveaux marchés internationaux. », a souligné M. Amor Habes, directeur général du Groupe Faderco.
Ajoutant : « Nous ambitionnons à présent de gagner de nouvelles parts de marché en local et de dominer le marché africain à horizon 2020. »

Il a , en outre, précisé que ses produits sont déjà présents dans plusieurs pays comme le Maroc, Tunisie, Libye, Mauritanie, Sénégal, Togo, Mali, Guinée Conakry.

«Faderco ambitionne toujours à élargir son champ d’action et sa présence dans de nouveaux pays en tissant de nouvelles relations de partenariat, en mettant en place de nouvelles plateformes logistiques directement sur les marchés cibles. », a également annoncé M Amor Habes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici