vendredi, novembre 27, 2020

Filière lait à Tizi-Ouzou: baisse du nombre d’éleveurs et de cheptel

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La filière lait dans la wilaya de Tizi-Ouzou, enregistre annuellement « une diminution du nombre d’éleveurs et de cheptel », a indiqué dimanche Mr Yekene Tahar, président du conseil interprofessionnel de la filière lait (CIPFL) au niveau de la wilaya.

Cette réalité, a expliqué M. Yekene sur les ondes de la radio locale, est due « essentiellement à deux facteurs majeurs liés, à savoir, la gestion et l’alimentation du cheptel », soulignant qu’il est « important d’asseoir une bonne gestion du cheptel, en amont et en aval, pour optimiser le rendements et éviter les risques, de tarissement ou de mortalité ».

S’agissant de l’alimentation, il a observé que « les éleveurs ignorent les valeurs nutritives des aliments fournis à leur cheptel, de même qu’ils sont peu regardant sur le rationnement de ces aliments, ce qui crée un déséquilibre alimentaire qui n’est pas sans impact sur le rendement potentiel du cheptel ».

Le responsable du CIPFL a, également, soulevé lors de cette intervention radiophonique le problème de la disponibilité des aliments et leur cherté.

Un facteur, a-t-il souligné, qui « a poussé plusieurs éleveurs à délaisser leur cheptel et avec le temps leur activité, faisant face seuls, le plus souvent, aux pertes enregistrées ».

A ce propos, il a lancé un appel aux éleveurs à se rapprocher du CIPFL, des différentes associations de la filière ainsi que des assurances pour « mieux se prendre en charge et faire face aux risques sur le plan financier », indiquant que « plusieurs conventions d’assurances sont disponibles entre le CIPFL et des compagnies d’assurances ».

Pour pallier à ces lacunes, le même responsable a indiqué qu’un programme mensuel de formation destiné aux éleveurs pour les aider à se « professionnaliser et à adopter des méthodes plus saines et plus pragmatiques dans la gestion de leur cheptel est tracé par le CIPFL » en les invitant à s’y inscrire.

En outre, M. Yekene a souligné qu’aux dernières statistiques, la wilaya comptait quelques 3 500 éleveurs et un cheptel qui varie entre 35 et 38 000 têtes bovines alors que le potentiel du cheptel caprin reste indéterminé de même que la production ou les besoins de la wilaya en matière lait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

L’Algérie procèdera à la réalisation progressive de centrales électriques

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, mercredi à Blida, que l'Algérie procèdera désormais à la réalisation "progressive" de...

Lancement de la 1ère édition du Forum des Transports lundi prochain

Le ministre des Transports, Lazhar Hani supervisera lundi prochain le lancement de la première édition du "Forum des Transports" qui s'inscrit dans le cadre...

Complexe El-Hadjar: importation de l’acier brut pour résoudre le problème d’approvisionnement

Le Complexe sidérurgique d'El-Hadjar (Annaba) sera autorisé à importer de l'acier brut en cas de production locale déficitaire, pour résoudre le problème d'approvisionnement en...

Dans la même catégorie

- Advertisement -