mercredi, juin 16, 2021

Finance islamique : signature d’une convention pour le développement du secteur

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

L’Ecole Supérieure du Commerce (ESC Alger), la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB), et I’institut de la formation bancaire (IFB) ont signé, mercredi à Alger, une convention pour la formation en post-graduation spécialisé (PGS) des collaborateurs des institutions économiques et financières en finance participative (islamique), ont annoncé ces instances dans un communiqué.

Cette convention a pour objet le lancement d’un programme de formation préparant à « une qualification et une professionnalisation des collaborateurs des institutions économiques et financières en vue de l’obtention du diplôme de Post graduation spécialisé en finance participative (islamique) », ont expliqué les signataires.

Elaborée en collaboration entre l’ESC d’Alger, la COSOB et l’IFB, l’idée de création de cette formation est née des besoins exprimés par la place bancaire en spécialistes et experts en finance participative, notamment après l’approbation par le Conseil de la monnaie et du crédit (CMC) , le 4 novembre 2018, du règlement relatif aux conditions d’exercice, par les banques et établissements financiers (règlement n 18-02), des opérations bancaires relevant de la « finance participative » portant sur les produits financiers conformes à la Charia, note le communiqué.

« Cette formation spécialisée concilie les exigences académiques et les besoins opérationnels des métiers et offre aux candidats un enseignement de grande qualité, et leur permet de maitriser les instruments financiers, juridiques et fiscaux de la finance participative », a-t-on ajouté.

La première promotion fera sa rentrée en septembre 2020. Pour rappel, l’ESC Alger est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière.

Depuis sa création en 1900, l’ESC a pour missions d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et développement technologique dans les différents domaines du commerce.

Quant à la Cosob, elle est une autorité de régulation du marché financier algérien. Elle veille à la protection de l’épargne investie en valeurs mobilières ainsi qu’a la transparence du marché.

Pour sa part, l’IFB est un institut, créé en 1989 par Ies banques et les établissements financiers algériens, qui vise la mise en commun de moyens pour réunir et fédérer les énergies et les compétences du secteur bancaire et financier, à l’effet de mettre en place et de développer une formation professionnelle préparant au métier de la banque.

Articles récents

Chengriha en « mission secrète » à Paris : le ministère de la Défense dément

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti "catégoriquement", mardi, l'information publiée par le site électronique du magazine...

Législatives du 12 juin : les indépendants deuxième force politique du pays

La victoire est revenue lors des Législatives du 12 juin au parti du Front de libération nationale (FLN), alors que les indépendants ont créé...

Législatives: 8,35% des députés sont des femmes dans la nouvelle APN

Les femmes sont représentées à hauteur de 8,35% dans la nouvelle composante de l'Assemblée populaire nationale, soit 34 des 407 sièges, selon les résultats...

Législatives : un taux de participation de 23,03%

Le taux de participation aux élections législatives du 12 juin s’est établi à 23,03%, a annoncé, ce mardi, le président de l’Autorité nationale indépendante...

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif de réduire l'écart avec le...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Dans la même catégorie

- Advertisement -