Foire commerciale intra-africaine « IATF 2018 » du Egypte :  38 entreprises à la recherche de nouveaux marchés

C’est un événement important pour les entreprises algériennes dont la stratégie ces derniers mois est de conquérir les marchés du Continent.

Pour se faire, le Ministre du Commerce, Said Djellab conduit une délégation qui participe à la première édition de la Foire Commerciale Intra-Africaine « IATF 2018 » qui se déroule à partir d’aujourd’hui 11 jusqu’au 17 Décembre 2018 au Caire « Egypte ». Lesdites entreprises sont issues de plusieurs secteurs tels que l’agroalimentaire, l’électroménager, les produits agricoles, l’industrie mécanique, les textiles et des  l’hydrocarbure entre autres».

Organisée sous le thème « Transformer l’Afrique» et parrainée  par la Banque Africaine d’Import- Export (AFREXIMBANK), en collaboration avec l’Union Africaine, cette foire a pour but de stimuler le commerce intra-africain et soutenir la mise en œuvre de la Zone de Libre-Échange Continental Africaine « ZLECA ».

« La Foire Commerciale Intra-Africaine est la première du genre à être organisée sur le continent africain. Il s’agit d’une foire commerciale de 7 jours qui fournit une plateforme de partage d’informations sur le commerce, l’investissement et le marché en vue de permettre aux acheteurs et aux vendeurs, aux investisseurs et aux pays de se joindre, de discuter et de conclure des accords commerciaux », indique le ministère dans un communiqué.

Ce dernier précise que l’IATF, qui représentait un effort de collaboration important entre l’Union Africaine et la  Banque Africaine d’import-export (Afreximbank), constitue une étape importante vers la réalisation des objectifs de la Zone de Libre-Échange Continental Africaine « ZLECA ». Cette foire s’organise pour sa première édition au Caire suite à la signature de l’accord d’accueil entre la Afreximbank, l’Union Africaine et le gouvernement de l’Egypte en marge du Sommet de l’Union Africaine à Kigali.

« L’Algérie participe à cette manifestation économique qui devrait rassembler plus de 1000 exposants de toute l’Afrique et au-delà, et pourrait attirer plus de 70 000 visiteurs, générant plus de 70 milliards de dollars d’accords commerciaux, permettant l’entrée sur un marché unique de plus d’un milliard de personnes réunies par la Zone de libre-échange continentale africaine », selon la source ministérielle

 

 

 

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -