La 27ème  foire de la production nationale ouvre ses portes du 20 au 26 du mois . Cette édition est placée sous la bannière ;  « Réussir les exportations, pour un développement économique durable ». Un thème qui s’articule parfaitement sur le politique de l’Etat qui décide de faire de 2019 l’année de l’exportation de la production national notamment pour les secteurs ayant atteint l’âge de la maturité  à l’image de l’agroalimentaire, l’agriculture, la filière boisson, le médicament, l’électroménager, textile, la téléphonie etc.

Des filières présentes en force durant cette édition  inaugurée ce jeudi par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, en présence notamment de membres du gouvernement. Au total, on annonce la présence  de plus de 430 entreprises algériennes représentant tous les secteurs d’activités de l’économie nationale, et dont les stands sont répartis sur une superficie globale de 26.076 M².

Parmi les 430 sociétés exposantes, pas moins de 16 unités et entreprises de production de l’Armée Nationale Populaire (ANP) prennent part à cette foire nationale, et ce, à travers les unités de production relevant des Commandements des forces aériennes et navales et des Directions des fabrications militaires et du Matériel, à l’instar du secteur des industries mécaniques légères et lourdes, des industries électroniques et de la rénovation des matériels aériens et navals, ainsi que les industries textiles.

Le  Directeur général de la Safex, Tayeb Zitouni, a estimé ce matin sur les ondes de la radio que l’édition de cette année est sous de bons auspices. L’invité de la radio  considère que cette édition se présente sous aspect exceptionnel, du au nombre des exposants et de la surface occupé. Indiquant, que depuis quelques années, la foire de la production nationale est devenue un réel baromètre,   de la compétitivité, du fait que les entreprises ont reçu un grand soutien de l’Etat pour leur développement et commence à instaurer une réelle concurrence. Il a dans ce sens,  relevé une importante  représentativité de tous les secteurs, notamment celui de l’électroménager, de l’Agroalimentaire,  et du secteur militaire.

Revenant sur les produits « made in Alegria », M. Zitouni, explique que le produit local commence à avoir sa place, autant pour le consommateur algérien, que pour les besoins d’exportation. Il précise, que l’Algérie a encore besoin de l’importation pour booster  l’activité de l’exportation, notamment, lorsqu’il s’agit d’importer les matières premières, « sur les foires internationales, on faisait de la figuration avant, aujourd’hui on a de vrais partenaires qui font confiance au produit algérien. Cela  est dû au professionnalisme des opérateurs qui y participent.

Abordant  le projet de rénovation de la SAFEX qui reste l’une des Epic les plus rentable du pays qui qui génère des devises, Zitouni a indiqué qu’une demande de crédit de 300 milliards DA a été faite. Ce crédit dira-t-il, sera remboursé sur nos fonds propres.  La Foire a réalisé un chiffre d’affaire de 2.4 milliards en 2017, ajoutera le directeur général comme pour dire que son établissement est bonne santé financière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here