HomeForum des chefs d'entreprise: Hassen Khelifati retire sa candidature et quitte l'Organisation

Forum des chefs d’entreprise: Hassen Khelifati retire sa candidature et quitte l’Organisation

Le P-DG d’Alliance Assurances, Hassen Khelifati, a annoncé, officiellement, hier, le retrait de sa candidature à la présidence du FCE et sa démission définitive de l’organisation patronale. “Cette décision formelle intervient après une volonté affichée d’instaurer de profondes réformes pour tirer le Forum vers le haut”, indique M. Khelifati dans un communiqué. Le P-DG d’Alliance Assurances rappelle qu’il a répondu à une sollicitation de nombreux membres pour porter un projet de rupture et de refondation. Ces derniers lui ont confirmé leur soutien formel pour le dépôt de son dossier de candidature qui a été validé. “Mais malgré les efforts fournis par le président par intérim démissionnaire, Moncef Othmani, et certains membres engagés de l’exécutif pour enclencher un processus de transition correct et garantir une élection transparente, un climat malsain s’est installé faisant perdre toute crédibilité et légitimité non seulement à l’élection mais à tout le FCE”, regrette M. Khelifati.

Ce dernier évoque “une pression permanente, des agressions verbales et mêmes physiques, des magouilles et des tentatives de déstabilisation émanant de certains membres du bureau exécutif”. Pour le P-DG d’Alliance Assurances, “il est désormais clair que les tenants de l’ancienne gouvernance résistent au changement et tentent de maintenir le statu quo en usant de tout type de manœuvres”. M. Khelifati indique qu’étant témoin de ces agissements suspects, comme de nombreux présents, Moncef Othmani a fermement dénoncé ces situations intenables et a démissionné de la présidence par intérim de l’instance patronale. “Dès lors, j’ai personnellement perdu confiance dans la loyauté, l’équité et la transparence de ce processus. Je confirme le contenu de la lettre du président par intérim et je dénonce avec vigueur ces agissements et tentatives d’influence et de fraude manifeste sur le processus électoral pour maintenir le statu quo et garder le FCE en otage pour des objectifs inavoués”, écrit M. Khelifati, estimant que dans ces conditions son engagement au sein du FCE n’a plus aucun sens.

Sourceliberte
- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -