Le Président directeur général de la Société d’investissements hôteliers (SIH /Spa), Hamid Melzi a été démis de ses fonctions.

C’est qu’a rapporté la télévision algérienne, l’ENTV. « Il a été mis fin aux fonctions de M. Hamid Melzi de Président directeur général (PDG) de la Société d’investissements hôteliers (SIH/Spa) », précise-t-on de même source.

Jeudi dernier, Hamid Melzi a été démis de ses fonctions de Directeur général de l’Etablissement public « SAHEL ». Ce responsable s’est vu récemment bloqué son compte bancaire, pour des mouvements financiers  douteux.

Il faut dire que Hamid Melzi, qui se dit en retraite, s’est fait connaitre par ses comportements de maitre de lieu avec à l’égard des ministres  depuis plus de 20 ans de la légendaire résidence de l’Etat, Club des Pins. Il est aussi désigné pour gérer le CIC, un établissement sous exploité.

Hamid Melzi était PDG de la Société d’investissement hôtelière (SIH) (le communiqué de la Présidence de la République, cité par l’ENTV, n’a pas mentionné cette société).

La SIH, qui existe depuis 1997 et qui compte actuellement 3000 salariés, gère plusieurs projets comme le nouvel hôtel Hyatt Regency de l’aéroport d’Alger, en construction.

Elle est également chargée de la rénovation en trente mois (depuis avril 2018) du Parc zoologique et des loisirs de Ben Aknoun à Alger pour un investissement de 59 milliards de dinars. Les deux hôtels Moncada et Mouflons d’or, qui sont au sein de ce Parc, seront également rénovés pour être gérés par Sheraton Alger.

La SIH est en charge aussi d’autres infrastructures hôtelières comme Sheraton Alger, Oran et Annaba, Marriott Constantine, Renaissance Tlemcen, Four Points Oran et le Centre des affaires Les Falaises d’Oran. La SIH gère le projet de la modernisation des hôtels Cirta (qui deviendra Autograph Collection by Marriott) et Panoramic (Protéa actuellement) Constantine, de la construction d’un Shopping Mall à Oran et l’espace commercial et culturel « Les terrasses du port » à Annaba. Le complexe de thalassothérapie Moretti-Club des Pins avec deux hôtels de luxe de la chaîne Accor sont en cours de réalisation aussi par la SIH.

Pour une personne en retraite aux commandes d’un tel empire, il ne va pas vraiment mourir d’ennuis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici