HomeEconomieHassen Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances : «L’Etat doit sauvegarder l’économie et soutenir...

Hassen Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances : «L’Etat doit sauvegarder l’économie et soutenir les entreprises, mais sans discrimination de statut»

Reporters : Quel impact a le confinement sur le secteur des assurances, notamment votre entreprise, Alliance Assurances ?


Hassen Khelifati : Le secteur des assurances, en général, a subi plusieurs effets des différents phénomènes exogènes, notamment la crise économique, l’arrêt du marché automobile, l’absence des réformes, ainsi que l’imposition de la collecte de la taxe de pollution à la charge des compagnies d’assurances. Tout cela a impacté directement le chiffre d’affaires. Et l’avènement de la crise sanitaire Covid-19, l’instauration du confinement depuis la mi-mars, la fermeture des entreprises, l’arrêt des transports, la libération du personnel et toutes les décisions y afférentes… ont accentué la situation de crise du secteur et des entreprises à travers la chute brutale du chiffre d’affaires qui a avoisiné les 30% au mois de mars et 50 % au mois d’avril, au mois de mai cela s’est relativement stabiliser autour de 25 %. En moyenne, depuis le début de l’exercice, les pertes du chiffre d’affaires se situe autour de 25 % depuis le début de l’exercice. L’autre impact plus significatif est le gonflement du poste créances d’assurances impayées chez les entreprises qui est dû aux difficultés que vivent les entreprises algériennes à cause de la crise économique et qui s’est accrue avec la fermeture économique due à la crise sanitaire. Ce qui va laisser beaucoup de traces et une impossibilité de reprendre pour
un nombre important d’entreprises, qui vont laisser des ardoises énormes d’impayés dans le secteur des assurances, ce qui va engendrer un déséquilibre des bilans financiers et une fragilisation des fondamentaux. Nous avions prévenu des années durant sur cette aberration d’autoriser la vente à crédit des contrats d’assurances professionnels au détriment d’une règle universelle et mondialement connue «no pay no cover», pas de paiement de la prime, pas de prise d’effet du contrat, et il n’est pas opposable aux tiers. Malheureusement en Algérie, on a contourné ce principe universel et cela a créé non seulement des distorsions dans la concurrence, mais aussi une fragilisation durable des finances des compagnies.

Dans le cadre de votre entreprise, avez-vous programmé des aides pour les PME en difficulté financière ?


Dans le cadre des contrats d’assurances professionnels en Algérie, il n’est pas prévu une couverture de risque dû à une crise sanitaire du type pandémie Covid-9. Les pertes d’exploitation dues à cette crise ne sont pas couvertes et cela au niveau mondial. Les professionnels de l’assurance au niveau mondial ont lancé des réflexions sur comment intégrer cela à l’avenir, comment le tarifier, sous quelles conditions techniques et financières, etc. Les compagnies algériennes ne peuvent rester en marge de cette réflexion mondiale et certainement elles vont s’adapter et adapter leurs offres en conséquence.

Quel est, selon vous, le rôle de l’Etat en ces circonstances ?


Le rôle de l’Etat est fondamental pour la sauvegarde en priorité de la santé des citoyens et protéger le bien-être sanitaire du pays. Néanmoins, le maintien et la sauvegarde de l’économie et des entreprises sont plus que vitaux pour la cohésion et la stabilité sociale. L’Etat doit prendre les mesures réglementaires et économiques afin d’atténuer les effets néfastes de cette crise mondiale et accompagner les entreprises pour rester à flot et ne pas sombrer quoi qu’il en coûte. Car si l’économie tombe, il sera difficile de la reprendre. Nous avons vu les milliers de milliards et les différents plans de sauvetage et de sauvegarde pris par les différents Etats afin de soutenir et maintenir debout les entreprises pour sauver les emplois, éviter le chômage et sauvegarder la cohésion sociale. Donc l’Etat a un rôle primordial, mais sans discrimination de statut pour sauvegarder l’économie et soutenir les entreprises car cela sauvera
les emplois et assurera la stabilité sociale.

- Advertisement -
- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here