mardi, juillet 7, 2020

Hydrocarbures : le baril à 74,41 dollars, une aubaine pour les pays exportateurs

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a progressé à  70,41 dollars le baril, contre 70,31dollars, a indiqué l’Organisation pétrolière sur son site web.Sur la semaine, le Brent a gagné 1,72% et le WTI 1,28%.

Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l’OPEP (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen (Congo), Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela).

L’Organisation et ses partenaires, à leur tête  la Russie réduisent leur production de 1,2 million de bpj à compter du 1er janvier 2019 pour six mois.

La conformité globale a presque atteint 90% pour le mois de février 2019, contre 83% au mois de janvier, selon les données du comité ministériel de suivi OPEP et non-OPEP (JMMC).

Lors de la treizième réunion du JMMC tenue à Bakou (Azerbaïdjan), il a été décidé de tenir une réunion en juin prochain pour discuter de la décision de renouvellement de leur accord de réduction de la production.

Jeudi, des sources médiatiques ont rapporté que l’OPEP pourrait augmenter sa production de pétrole à partir de juillet si les offres vénézuélienne et iranienne chutaient davantage et que les prix continuaient de remonter, car l’extension des réductions de production avec la Russie et d’autres alliés pourrait alourdir le marché.

La rencontre du juin sera précédée par la quatorzième  réunion du JMMC est prévue en mai Djeddah (Arabie saoudite).

Le ministre saoudien de l’Energie Khalid al-Falih avait  déclaré lundi dernier qu’il était encore prématuré de dire si la réunion de l’OPEP et ses alliés en juin permettra de prolonger les réductions de 1,2 million de barils par jour.

Dans son rapport mensuel publié mercredi, l’OPEP a indiqué que sa production préliminaire totale de pétrole brut s’élevait en moyenne à  30,022 Mbj en mars, une diminution de 534.000 barils par jour. Cette production a diminué principalement en Arabie Saoudite, Venezuela, Irak et I’Iran.

A noter que la  moyenne du prix du panier de l’OPEP a connu une hausse de 2,54 dollars en mars comparativement à celle de février, pour atteindre 66,37 dollars le baril.

Jeudi, les cours du l’or noir ont terminé en baisse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 70,83 dollars à Londres, en retrait de 90 cents par rapport à la clôture de mercredi, tandis qu’a New York, le baril de WTI pour le contrat de mai a cédé 1,03 dollar, à 63,58 dollars.

Par contre, les prix ont terminé la semaine en nette hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a clôturé à 71,55 dollars à Londres, en hausse de 72 cents par rapport à la clôture de jeudi, alors qu’à New York, le baril de WTI pour le contrat de mai a pris 31 cents à 63,89 dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Hassen Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances : «L’Etat doit sauvegarder l’économie et soutenir les entreprises, mais sans discrimination de statut»

Reporters : Quel impact a le confinement sur le secteur des assurances, notamment votre entreprise, Alliance Assurances ? Hassen...

Sonatrach: le production en déclin

Le renouvellement des réserves et l’accroissement de la production de pétrole et de gaz naturel sont au centre des préoccupations du groupe Sonatrach qui...

Algérie-Tunisie-Portugal: le développement de la coopération commerciale examiné à Alger

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a reçu lundi à Alger, les ambassadeurs de la République de Tunisie et du Portugal en Algérie, respectivement...

Endettement extérieur: une option évitable selon le président du CNES

Le président du Conseil national économique et social (CNES), Rédha Tir a affirmé, lundi, que l'Algérie "disposait encore d'une marge de manœuvre" lui permettant...

Bataille d’Alger: Décès d’Ennio Morricone, compositeur de la musique du film

Le compositeur italien Ennio Morricone, auteur, notamment de la bande originale du long métrage, "La Bataille d'Alger" réalisé par son compatriote Gillo Pontecorvo, est...

CHU d’Oran: Quatre fonctionnaires sanctionnés pour faute grave

Quatre fonctionnaires, dont un médecin, du Centre hospitalo-universitaire "Dr Benzerdjeb" d’Oran ont été suspendus, en attendant leur traduction en conseil de discipline, pour avoir...

Pétrole et gaz : baisse de 31 % du volumes des découvertes en 2020, la plus faibles du siècle

Les six premiers mois de l’année sont les moins prolifiques depuis le début du siècle en termes de découvertes pour l’industrie des hydrocarbures. Une...

Nouvelle Constitution : Tebboune prévoit le référendum en septembre ou octobre

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué, le samedi 4 juillet 2020, lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision France...

Dans la même catégorie

- Advertisement -