Immigration : 7 embarcations interceptées alors que 2217 harragas arrivent en Espagne en juillet

Les traversées des migrants clandestins algériens vers l’Espagne se poursuivent. Durant la journée de jeudi 5 août 2021, sept embarcations de harraga algériens ont été interceptées par la Guardia civil espagnole aux Îles Baléares au sud de l’Espagne. A bord de ces embarcations, plus d’une centaine de harraga algériens en majorité des hommes.

C’est ce qu’a rapporté hier sur sa page Facebook Francisco Jose Clemente Martin, du Centre international d’identification des migrants disparus (CIPIMD) et membre de l’ONG Heroes Del Mar. Selon ce bénévole, toutes les personnes arrivées en Espagne à bord de ces embarcations sont « en bonne santé ».

Francisco Jose Clemente Martin a recensé plus précisément 7 embarcations à bord desquelles se trouvaient 121 migrants clandestins algériens parmi lesquels se trouvait une seule femme. Le reste sont tous des hommes.

2217 harraga algériens arrivés en Espagne durant le mois de juillet passé

Entre le 1er et le 31 juillet dernier, 2217 migrants clandestins algériens sont arrivés à bord d’embarcations vers les côtes d’Almeria et les Baléares au Sud de l’Espagne, selon le CIPIMD. Selon cette source, parmi ces 2217 harraga algériens, « 1417 d’entre eux ont été interceptés par la Guardia Civil, ou les gardes-côtes espagnols (…), les 800 autres ont réussi à se faufiler dans le pays sans se faire arrêter ».

Ces migrants clandestins, dont de nombreuses femmes et des enfants, sont arrivés en Espagne à bord de 120 barques dont 80 embarcations ont rejoint les côtes d’Almeria et 17 ont atteint les Baléares. Les migrants clandestins, une fois arrêtés, ils sont placés dans des centre de rétention pour étrangers (CIE) avant d’être relâchés au bout de 48 ou 72h avec décision d’expulsion. Mais, 90% de ces décisions ne seront jamais appliquées, selon la presse espagnole.

Depuis le début de l’année, près de 400 embarcations sont arrivées à Almeria, selon Francisco Jose Clemente Martin du CIPIMD et membre de l’ONG Heroes Del Mar. Le bénévole a alerté sur l’incapacité de son organisation à prendre en charge dignement ces migrants clandestins de plus en plus nombreux.

Rappelons qu’en 2020, sur les 41 000 migrants clandestins arrivés en Espagne, 11 200 sont de nationalité algérienne, selon la police espagnole.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -