jeudi, mai 6, 2021

Importation de kits SKD/CKD: le paiement différé comporte des risques

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La substitution du paiement cash des importations des kits SKD-CKD par un paiement différé de neuf (9) mois, comporte différents risques notamment un « manque à gagner » au profit des banques étrangères, a estimé mardi le Collectif des fabricants de produits électroniques et électroménagers dans un communiqué.

Parmi ces risques le collectif a également cité la « cessation de la production début-décembre », ajoutant que « suite au refus de la grande majorité des fournisseurs de se conformer au nouveau mode de paiement (paiement différé sur 9 mois), la quasi-totalité des opérateurs n’ont pas pu lancer les commandes de matière première et de kits ».

De ce fait, un « nombre considérable » de fabricants algériens se trouve, selon la même source, dans l’obligation d’arrêter la production même dans le cas où la note sera annulée d’ici début décembre.

« L’arrêt de production est inévitable et sursoir cette note peut seulement éviter cet arrêt sur le long terme », a-t-on soutenu.
Le collectif a, aussi, évoqué l’augmentation de la facture d’importation des produits électrodomestiques et téléphonie de 7 à 10%, en devise.

« Un nombre minime de fournisseurs a accepté le nouveau mode de paiement, mais ceci avec une hausse du prix variant de 7 à 10%. Cette augmentation doit couvrir les frais de leurs banques et assurances engendrés par ce type de paiement », a souligné la même source.

Le collectif met également en garde contre le risque de « perte ou de manque à gagner aux banques algériennes au profit des banques étrangères car à travers un différé de paiement de 9 mois l’opérateur algérien n’aura plus besoin du crédit d’exploitation auprès de sa banque algérienne ».

D’autres risques sont également éventuels comme la « mise au chômage de plus de 40. 000 employés qu’emploie l’activité de cette filière », a averti le collectif, ajoutant que « quelques opérateurs ont déjà procédé à un plan de compression de leurs effectifs ».

La même source a évoqué aussi le risque de « pénurie des produits concernés avec en conséquence une hausse des prix de ces derniers », de « perte en taux de change surtout que la durée est très longue (9 mois) », de « retour au régime d’importation en produit fini ».

« Si on arrive à cette situation, le risque d’augmentation de la facture du fret maritime peut facilement dépasser les 400 millions dollars, ceci est dû à la multiplication du nombre de conteneurs par quatre (4), voir plus (car en produit fini le conteneur ne peut supporter que 25% du volume en kit).

« Cette mesure est porteuse de conséquences très néfastes à la filière, laquelle est forte de plus de quarante (40) fabricants et se caractérise par un enjeu économique et social prépondérant d’autant plus qu’elle a réussi à devenir, au fil des années, un pôle industriel par excellence qui a réussi à rétrécir à néant le champ des importations pour laisser place à un marché à prédominance locale et ouvrir de nouveaux horizons en export », a jugé le collectif.

Le Collectif des fabricants de produits électroniques et électroménagers, qui compte actuellement une quarantaine d’entreprises privées et publiques, est en phase de devenir une association « d’ici fin décembre », a-t-on appris auprès d’un de ses membres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Huawei ICT Académie: Dotation des salles de formation informatisée pour 5 universités

Huawei Algérie a doté durant ce mois d’avril, 5 universités et établissements du secteur de l'enseignement supérieur algérien, en...

Sport : l’Algérie à la recherche de jeunes talents en vue des JO de Paris 2024

Les représentants de douze fédérations sportives algériennes se sont réunis dimanche avec Salima Souakri, la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, pour tracer les...

Mondial-2022 : le stade Mustapha-Tchaker de Blida homologué par la CAF

Le stade Mustapha-Tchaker de Blida, devant abriter les matchs de l'équipe nationale de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar,...

Stade de Baraki(Alger): Livré la fin de l’année 2021

Le taux d'avancement des travaux de réalisation du Stade de football de Baraki (Alger) a dépassé 85%, a indiqué lundi un bilan du ministère...

Commerce : Tebboune ordonne la création d’un nouveau réseau de statistiques

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, la création d'un nouveau...

Apres les manifestations: la Protection civile appelée à renoncer au mouvement de protestation

Le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire a affirmé, dimanche, que le sit-in de protestation organisé par les agents...

Lutte anti-corruption : saisie de plus de 52 milliards DA et 200 millions $

Le ministère de la Justice a dévoilé, ce lundi 3 mai 2021, un premier bilan des bien saisis et le montant de l’argent récupéré...

Intempéries : Deux personnes sont mortes emportées par les crues

Les unités de la Protection civile ont effectué plusieurs interventions suite aux intempéries survenues dans des wilayas de l’Est, à savoir Batna, M’Sila et...

Dans la même catégorie

- Advertisement -