Industrie automobile : le constructeur biélorusse MAZ tâte le marché algérien en attendant conquérir l’Afrique

Le marché algérien de l’industrie automobile ne cesse d’intéresser les constructeurs mondiaux. Le dernier en date est le biélorusse MAZ, spécialiste des camions, des autocars et des autobus. Selon des informations rapportées par un quotidien national citant le chef du département export pour l’Afrique et l’Amérique latine chez MAZ, Anton Kozlovsky, qui s’est confié à l’agence de presse biélorusse, le constructeur biélorusse étudie la possibilité de créer des entreprises d’assemblage de camions dans trois pays africains dont l’Algérie.

« Nous envisageons la possibilité de créer une entreprise de montage en Angola et, à l’avenir, en Algérie. Il peut être judicieux d’envisager l’assemblage de véhicules au Nigeria, car des droits prohibitifs découragent souvent la vente de véhicules entièrement assemblés », a déclaré ce haut responsable de MAZ. Le Nigeria fait partie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). « Si une entreprise de montage est créée au Nigeria avec une localisation supérieure à 40%, les produits finis peuvent être librement échangés dans d’autres pays de la Cédéao », a-t-il ajouté, sans pour autant donner plus de détails sur les contours du projet de MAZ en Algérie.

Le constructeur biélorusse qui a vendu près de 700 véhicules d’une valeur de plus de 37 millions de dollars à des pays non membres du Commonwealth au 1er semestre 2018 entend diversifier ses exportations. « L’Afrique est le continent le plus prometteur pour nous. Fournir un service après-vente et une maintenance sous garantie pour nos produits via des chaînes de distribution dans telle ou telle région est une autre tâche importante pour l’entreprise », a souligné Anton Kozlovsky. La société biélorusse prévoit aussi d’augmenter ses livraisons de 10%aux pays africains. De son côté, Sergei Krel, directeur commercial adjoint de MAZ, notera que les produits de la marque sont vendus à un prix moyen par rapport aux produits concurrents. « Nos véhicules sont plus chers que les véhicules chinois, mais grâce au rapport qualité-prix, nous sommes maintenant compétitifs en Afrique », a-t-il déclaré. Sergei Krel a souligné que les véhicules de marque MAZ destinés à l’Afrique ont des options différentes en raison des conditions climatiques de la région.

« Nous proposons des pneus tropicaux, des câbles spéciaux, une climatisation plus puissante pour le conducteur, un moteur plus simple à réparer et à entretenir. Les consommateurs africains présentent un certain nombre d’exigences particulières qui doivent être satisfaites », a-t-il précisé. Le constructeur MAZ, dont le siège social est basé à Minsk, a ouvert en février dernier une entreprise de montage en Egypte. Fondé en 1944 et administré par l’Etat biélorusse, le constructeur automobile MAZ concentre sa production uniquement sur les camions, les bus, les autocars, les minibus et les véhicules militaires.

En 1997, MAZ s’est allié à l’allemand MAN pour la production de véhicules lourds en utilisant la puissance combinée des deux entités en matière de châssis et de moteur. L’une des priorités de l’entreprise est la production de tracteurs pour le commerce international avec des configurations de châssis 4×2 et 6×4, adaptés pour une utilisation en Europe et pour répondre à toutes les exigences européennes.

Amjed Khelifi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici