samedi, avril 4, 2020

Investissement: Tebboune met en avant son soutien aux projets productifs créateurs d’emplois

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a mis en avant, dimanche à Alger, son soutien et son encouragement aux projets productifs nationaux par des avantages et des incitations en contrepartie de la création de postes d’emploi.

Les incitations fiscales et les avantages accordés par l’Etat (fonciers, crédits et autres) doivent avoir une contrepartie, à savoir la création d’un nombre important de postes d’emploi, a fait savoir le président de la République lors de l’inauguration de la 28e édition de la Foire de la production nationale.

« Il faut réduire le taux du chômage et ceci ne peut se faire qu’à travers de véritables projets productifs créateurs d’emploi et non de ‘richesse illusoire’, a-t-il soutenu.

Affirmant que « 2020 sera une année différente pour les opérateurs économiques à la condition de s’engager à élargir leurs activités, à redynamiser l’économie nationale et à créer des postes d’emploi, M. Tebboune a souligné l’impératif d’encourager l’exportation du produit national.

La promotion de l’exportation du produit national est l’unique voie de parvenir à la diversification de l’économie nationale et à la sortie de la dépendance aux hydrocarbures, graduellement, a-t-il estimé, ajoutant dans ce sens, « nous avons appris à acheter au lieu de vendre. à importer au lieu d’exporter… Nous ne pouvons continuer ainsi, la tendance doit changer ».

Inspectant le pavillon des produits agroalimentaires, M. Tebboune a mis l’accent sur la nécessaire protection de ces produits, faisant savoir que les accords commerciaux, notamment avec l’Union européenne prévoient des clauses permettant la prises de mesures de protection du produit national.

Le président de la République a fait état, dans ce contexte de « l’interdiction de l’importation des fruits et légumes durant leur saison », affirmant que « le recours à l’importation se fera à titre exceptionnelle dans le cas où la production national n’arrive pas à satisfaire la demande du marché local ».

Soulignant l’impératif d’accorder davantage d’intérêt à l’activité de stockage et refroidissement des produits agricoles au regard de son rôle dans la régulation du marché, M. Tebboune a évoqué la création d’une société spécialisée en la matière au niveau des ports et aéroports.

A ce propos, le chef de l’Etat mis en garde contre la possibilité de pénuries, notamment des matières premières comme la pomme de terre, dont le prix ne doit pas dépasser 60 DA, a-t-il ajouté afin de préserver le pouvoir d’achat du citoyen, « qui est une préoccupation majeure » pour l’Etat.

Au niveau du pavillon des industries militaires, le président de la République a appelé les opérateurs industriels à s’inspirer de l’industrie militaire en termes de taux d’intégration national, de patriotisme, d’engagement et de sérieux dans le processus de redressement industriel ».

Le chef de l’Etat a déploré, dans ce cadre, le fait que certains opérateurs ont gaspillé, des années durant, d’importantes ressources financières en monnaie nationale et en devise étrangère sans aucun résultat.

« Certains projets ne peuvent être qualifiés d’industrie, car il s’agit simplement d’une importation masquée », a-t-il lancé, appelant à « réviser les procédés d’importation » et à « traiter certaines pratiques immorales entachant cette opération ».

Au pavillon « Algéria Innov » réservé aux start-up, le président Tebboune a annoncé la création d’un département ministériel dédié aux start-up et à la micro-entreprise, outre d’une banque pour le suivi et l’accompagnement des jeunes porteurs de projets, ainsi que des incubateurs dans toutes les grandes villes du pays.

Concernant le secteur de l’habitat, le chef de l’Etat a prôné l’accélération du rythme de réalisation des projets en accordant l’importance à la qualité des logements, ordonnant le règlement rapide de la situation des souscripteurs qui attendent tant leurs logements.

Lors de sa visite aux pavillons des industries pharmaceutiques, le président de la République a appelé le Groupe public Saïdal à augmenter sa part dans le marché national de 30 à 40% au minimum, affirmant l’impératif d’accorder la priorité à la couverture des besoins nationaux en termes de médicaments de base notamment ceux ayant trait à la santé maternelle et infantile.

« Nous espérons voir Saïdal reprendre sa place sur le marché national et être plus entreprenant », a-t-il poursuivi se disant « prêt à encourager le Groupe à réaliser cet objectif.

Le président de la République a ordonné, par ailleurs, la réouverture de l’ensemble des aérogares inexploitées au niveau national afin de dynamiser le trafic aérien intérieur, estimant « +intolérable+ de construire des aéroports au niveau national sans que ceux-ci ne soient opérationnels et desservir quotidiennement ».

La 28e édition de la Foire de la production nationale a été marquée, en outre, par le lancement d’une campagne de sensibilisation des citoyens quant à la nécessité de la lutte contre le gaspillage du pain. Dans ce cadre, M. Tebboune a estimé qu’il était « inconcevable » que l’Algérie importe du blé pour gaspiller le pain », qualifiant de tel comportement de « perte en devises » (les devises dépensées pour l’importation du blé NDLR) ».

Placée sous le slogan « Algérie : une économie diversifiée, innovante et compétitive », cette 28ème édition se tient jusqu’au 28 décembre avec la participation de 467 entreprises algériennes publiques, privées et start-up, sur une superficie globale de 22.352 m2, selon la Société algérienne des foires et exportations (Safex), organisatrice de cet évènement.

Les entreprises participantes à la FPA 2019 représentent tous secteurs d’activités confondus : énergie, chimie et pétrochimie, industrie diverses et de transformation, bâtiment et travaux publics, agroalimentaire et services.

Selon les organisateurs, cette manifestation vise essentiellement à faire connaître les capacités de production de l’entreprise nationale, ses évolutions et ambitions dans le cadre du nouveau modèle de croissance de l’économie algérienne.

En marge de l’exposition, plusieurs ateliers et conférences seront organisés et porteront sur des thématiques ayant trait à l’activité de la production en Algérie, notamment la numérisation, l’innovation, le défi de l’exportation et le financement des start-up.

Par ailleurs, un espace de ventes promotionnelles destiné au grand public, a été aménagé au niveau du pavillon « Saoura ».

SourceAPS

Articles récents

La BAD lève 3 milliards de dollars pour atténuer l’impact de la pandémie en Afrique

La Banque africaine de développement notée triple-A a levé un montant remarquable de trois milliards de dollars sur les...

Incendie d’un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit

Le feu déclaré au niveau du puits pétrolier MD244 dans la région de Hassi Messaoud a été complètement circonscrit, a indiqué vendredi un communiqué...

Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus

Le groupe Sonelgaz a mis en œuvre un plan de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus auprès de son personnel, tout...

Les opérations de la finance islamique définies par la Banque d’Algérie

Un règlement de la Banque d’Algérie définissant les opérations relevant de la finance islamique et les conditions de leur exercice par les banques et...

Produits alimentaires: recul de 15% de la facture d’importation en janvier 2020

La facture d'importation des produits alimentaires en Algérie a atteint 625,84 millions de dollars (usd) en janvier 2020 contre 737,66 millions usd à la...

Coronavirus: extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas

Le Premier ministre, M. Djerad Abdelaziz, a décidé l'extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas, applicable à compter du samedi et...

Espagne : La croissance chutera en 2020 du fait de la pandémie de Covid-19

Les incertitudes sont élevées, le pays étant confiné depuis le 14 mars, avec un manque de clarté sur l’ampleur du plan d’aide. La fragmentation...

Italie – Le déficit budgétaire se dégradera et dépasserait 3% du PIB du fait de mesures de soutien à l’économie

L'Italie, pays le plus touché en Europe par l'épidémie de Covid-19, connaîtrait une sévère récession en 2020 avant de rebondir modérément en 2021. L'effet...

Dans la même catégorie

- Advertisement -