Le Ministère de l’enseignement supérieur, frappé par le scandale d’octroie sans mérite d’une bourse à France pour son rejeton, annonce une chose et son contraire.

Après avoir annoncé le changement de calendrier des vacances du printemps, une chose qui a provoqué l’ire de la communauté étudiante, le Ministère de l’enseignement supérieur vient de démentir tout changement dans le calendrier des vacances universitaires.

« Le MESRS dément, comme paru dans certains médias, tout changement dans le calendrier des vacances défini par l’arrêté ministériel n°220 du 09/03/2019 », est-il écrit sur sa page Facebook du ministère.

Celui qui a toujours dirigé le secteur, en s’appuyant sur les syndicats des étudiants proche du pouvoir et qui ne représente qu’eux même,le Ministre Tahar Hadjar se désavoue, alors qu’il a signé et publié la décision de repporter les vacances.

Une ruse pour déconnecter l’université du mouvement citoyen pour rejet du 5mandat.

D’ailleurs, étudiants et enseignants sont effarés lorsqu’ils ont pris connaissance que de la date des vacances universitaires du printemps a été avancée à dimanche 10 mars, alors qu’elle était programmée pour le 21 du même mois. Des étudiantes à travers des cité U ont été évacuées de force à la nuit tombée aussitôt  a été faite. Une situation qui a provoqué le désarroi auprès des étudiantes mais surtout chez leurs familles.

Aussitôt informés de la directive , des directeurs des cités universitaires ont sommés les étudiants d’évacuer les cités universitaires et de rentrer chez eux.

L’Officie nationale des œuvres universitaires (ONOU) a répondu au Ministre en apposant son refus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here