Le Gouvernement met la main à la poche :  Plus de 17 milliards DA pour le dégel de projets dans le Sud et 42 milliards DA 2020 pour d’autres infrastructures, selon la PLF 2020

Le gouvernement continue sa politique de navigation à vue. Il est plutôt dans la réaction que dans l’anticipation. Il fallait attendre des tragédies se produisent et que des populations du Sud notamment révolte pour l’équipe de Bedoui réagissent pour débloquer des budgets colossaux pour relacer la réalisation des projets et  l’équipement des infrastructures hospitalières dans les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux.

A ce propos, une enveloppe de plus de 17 milliards de dinars (DA) a été allouée pour lever le gel de certains projets en question, promet le ministre des Finances, Mohamed Loukal.

Le Ministre a ajouté que d’autres projets d’une valeur de 42 milliards DA avaient été inscrits dans la Loi de finances 2020, sans donner plus de détails sur la nature de infrastructures à réaliser.

Le ministre a expliqué que sur les 17 milliards DA alloués, 8,7 milliards DA provenaient du Fonds spécial pour le développement du sud et 9,13 milliards DA du Fonds spécial pour le développement des Hauts Plateaux.

Cette enveloppe permettra d’équiper 21 hôpitaux d’une capacité allant de 60 à 120 lits et des établissements hospitaliers spécialisés dans la santé maternelle et infantile d’une capacité de 60 lits, de réaliser des polycliniques et d’acquérir des appareils de dialyse, douze (12) ambulances équipées et quinze (15) cliniques mobiles, a fait savoir Mohamed Loukal.

Le ministre a, en outre, affirmé que ce dégel traduisait « la volonté des pouvoirs publics de relancer des projets de développement local inscrits au profit des wilayas du Sud et des Hauts Plateaux », estimant que cette décision « incite à l’optimisme en ce qu’elle permet de relancer des projets de développement à caractère social d’importance au niveau local ».

La décision du Gouvernement de consacrer une enveloppe financière aux régions du Sud et des Hauts Plateaux s’inscrit dans le cadre de la relance des projets et de la poursuite de la prise en charge des besoins de ces régions par le renforcement des infrastructures du secteur de la Santé, a-t-il rappelé. Loukal a, à cet égard, insisté sur l’impératif de mobiliser tous les moyens pour la réalisation des projets inscrits « dans les plus brefs délais ».

A cette occasion, les attestations de réalisation des projets, portant le visa du contrôleur financier, ont été remises aux représentants du secteur de la Santé et aux walis des régions du Sud et des Hauts Plateaux

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -