vendredi, mai 7, 2021

L’économie algérienne en mauvaise passe : la croissance stagne à 1,5% en 2018 contre 1,4% en 2017

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La croissance économique de l’Algérie a atteint 1,5% en 2018 en volume, contre 1,4% en 2017, a appris lundi l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS).

La croissance économique de l’Algérie a été médiocre en 2018. Selon l’office national des statistiques (ONS). Elle est de 1,5% en 2018 en volume, contre 1,4% en 2017. Quid de la croissance du produit intérieur brut ?Le taux de croissance hors hydrocarbures, il a été de 3,4% en 2018, contre 2,2% en 2017.

L’ONS explique que ce taux a été essentiellement tiré par les secteurs d’activités de l’agriculture, Bâtiment, Travaux Publics et Hydraulique (BTPH), y compris les services et travaux publics pétroliers (STPP), ainsi que par les services marchands et l’Industrie.

Ainsi, le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche a enregistré un taux de croissance annuel de +6% l’année dernière, contre 1% en 2017.

Durant les quatre trimestres 2018, le secteur agricole a connu des taux de croissance soutenus, mais le plus important a été enregistré au 2ème trimestre (+8,2%), détaille l’Office.

Le secteur du BTPH, a lui aussi connu une croissance de +5,6% en 2018, contre +4,6% l’année d’avant. Ce secteur a enregistré des taux de croissance positifs durant les quatre trimestres de l’année 2018, avec un pic durant le 4ème trimestre (+8,6%).

Le taux de croissance des Services marchands a été de +4,5% en 2018, contre +4,1% en 2017. De bons taux de croissance ont été enregistrés dans cette activité durant l’année dernière, dont le meilleur durant le 4ème trimestre, soit (+5,9%).

Les services marchands dont les Transports et communications, le Commerce, les Services fournis aux entreprises et aux ménages, ainsi que les Hôtels-Cafés-Restaurants, ont également participé à cette croissance.

D’autres secteurs y ont également participé tels que l’Industrie (+3,7%), contre +4,5% en 2017 et les Services non marchands (+1,2%) en 2018, contre (+0,5%) en 2017.

Concernant le secteur des hydrocarbures, l’ONS relève une contre-performance, avec une baisse de croissance de (-6,2%) en 2018 contre (-2,4%) en 2017.

Par ailleurs, au dernier trimestre 2018, la croissance enregistrée du PIB a été de 2,6%.  Par contre,durant la même période de l’année 2017, il a été de 0,4%.

Toutefois, la croissance du secteur des hydrocarbures a reculé de -5% au 4ème trimestre 2018, contre (-11,3%) à la même période de 2017.

Ainsi, le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 4,5% au cours du 4ème trimestre de l’année dernière, contre +2,3% durant la même période de 2017.

La croissance du PIB hors hydrocarbures a été essentiellement tirée par les secteurs du Bâtiment, Travaux publics et hydraulique (BTPH, y compris services et travaux publics pétroliers), les services marchands, l’industrie et l’agriculture.

Ainsi, le secteur du BTPH, y compris STPP, a connu une bonne performance avec un taux de +8,6% au 4ème trimestre, contre + 5,9% durant la même période en 2017.

Les services marchands ont également participé à la croissance économique hors hydrocarbures avec un taux de +5,9%, contre +4% durant la même période de comparaison.

D’autres secteurs ont également participé à cette performance de la croissance économique hors hydrocarbures. Il s’agit des secteurs, respectivement, de l’Industrie (+4,3%), de l’agriculture, sylviculture et pêche (+4,1%) et des Services non marchands (+1,6%), détaille l’Office.

Par ailleurs, l’ONS relève qu’en valeurs courantes, le PIB du 4ème trimestre 2018 a connu une croissance de 8,6%. Dans ce sens, l’Office précise que la hausse du niveau général des prix au 4ème trimestre 2018 a été de 5,9% contre 4,8% pour la même période de 2017. Cette hausse du déflateur du PIB s’explique essentiellement par la hausse des prix des hydrocarbures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tribunal de Tlemcen: L’ex-député Tahar Missoum condamné à 2 an de prison ferme

L’ex-député de Médéa Tahar Missoum a été condamné, ce jeudi 6 juin 2021, à deux ans de prison ferme...

Importation des véhicules électriques : une première borne de recharge installée prochainement à Alger

Le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, s’est exprimé, mardi 4 mai 2021, l’introduction prochaine des véhicules électriques...

Fermeture du ciel algérien : les algérienne à l’étranger très en colère

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis 14 mois à cause de la pandémie de la Covid-19. La communauté algérienne à l’étranger et les algériens...

Huawei ICT Académie: Dotation des salles de formation informatisée pour 5 universités

Huawei Algérie a doté durant ce mois d’avril, 5 universités et établissements du secteur de l'enseignement supérieur algérien, en salles de formation informatiques de...

Sport : l’Algérie à la recherche de jeunes talents en vue des JO de Paris 2024

Les représentants de douze fédérations sportives algériennes se sont réunis dimanche avec Salima Souakri, la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, pour tracer les...

Mondial-2022 : le stade Mustapha-Tchaker de Blida homologué par la CAF

Le stade Mustapha-Tchaker de Blida, devant abriter les matchs de l'équipe nationale de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar,...

Stade de Baraki(Alger): Livré la fin de l’année 2021

Le taux d'avancement des travaux de réalisation du Stade de football de Baraki (Alger) a dépassé 85%, a indiqué lundi un bilan du ministère...

Commerce : Tebboune ordonne la création d’un nouveau réseau de statistiques

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, la création d'un nouveau...

Dans la même catégorie

- Advertisement -