Les autorités toujours indésirables : Le P/APC d’Azeffoun refuse d’accueillir le wali

Les élus locaux entendent appliquer à la lettre le slogan « yetnehaw ga3 ». Un slogan cher à la mobilisation citoyenne d’où les représentants du peuple tirent toute leur légitimité.

Joignant l’acte à la parole, le président de l’APC d’Azeffoun a refusé d’accueillir, hier, le wali, venu lancer officiellement la saison estivale, selon le journal

L’édile, qui appartient au RCD, a voulu, ainsi, se démarquer des autorités officielles. Avant ce geste, d’autres présidents d’APC avaient déjà refusé d’encadrer l’élection présidentielle prévue initialement le 4 juillet avant d’être annulée faute de candidats.

Dans d’autres wilayas, les responsables locaux ont été chassés par des citoyens. C’est le cas à Tlemcen et plus récemment encore à Tamanrasset.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -