lundi, septembre 23, 2019

L’Etat résolu à accompagner les entreprises dont les propriétaires sont placés en détention provisoire

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Hassan Rabehi, a réitéré lundi à Alger que l’Etat était résolu à accompagner les entreprises économiques dont les propriétaires se trouvent en détention provisoire.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une conférence organisée par la Radio nationale sur le rôle du dialogue dans l’immunisation de la société, M. Rabehi a rappelé « les mesures d’accompagnement décidées par l’Etat pour le dossier de ces entreprises en vue de leur sauvegarde et de la préservation des emplois, ce qui témoigne », a-t-il dit de « sa résolution à trouver des solutions consensuelles à même de satisfaire tout un chacun ».

A une question sur le dégel des comptes bancaires des entreprises concernées, le Porte-parole du gouvernement a expliqué que cette décision « est tributaire des procédures administratives et juridiques y afférentes ».

Le ministre des Finances Mohamed Loukal avait indiqué dimanche que la désignation, par l’autorité judiciaire, d’administrateurs indépendants pour gérer les entreprises appartenant aux groupes Haddad, Tahkout et Kouninef, permettra le dégel des comptes bancaires de ces entités « dans les plus brefs délais ».

Le 22 août, le juge enquêteur, saisi des dossiers des sociétés appartenant aux Groupes Haddad, Tahkout et Kouninef, a rendu des ordonnances de désignation de trois administrateurs, experts financiers agréés, pour la gestion de ces sociétés.

SourceAPS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Articles récents

Présidentielles: 14 candidats à la candidatures connus

Quatorze (14) postulants à la candidature pour l'élection présidentielle du 12 décembre prochain ont retiré, jusqu'à ce vendredi, les...

Production industrielle publique: hausse de près de 5% au 1er semestre 2019

La production industrielle publique de l'Algérie, a enregistré une hausse de 5,6% durant le 2ème trimestre 2019, générée par des "améliorations appréciables" dans plusieurs...

Industrie: recul de la production dans trois secteurs

De janvier à juillet 2019, les données de l'ONS, relèvent, par ailleurs, que trois secteurs industriels ont enregistré un recul de production, par rapport...

Energie/ Gaz : Mohamed Arkab invité en Russie

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a reçu jeudi au siège de son département ministériel, l'ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie, Igor...

Présidentielles du 12 décembre : révision des listes électorale à partir du 22 septembre

L'opération de révision exceptionnelle des listes électorales, en prévision de la prochaine élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain, sera lancée à partir du...

Dans la même catégorie

- Advertisement -