mardi, juin 15, 2021

L’Organisation internationale du Travail: reprise économique inédite et création de 100 millions d’emplois à partir du 2e semestre 2021

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Un processus de reprise économique « inégale » à l’échelle mondiale pourrait s’amorcer à partir du second semestre de 2021 avec la création de 100 millions d’emplois, grâce aux progrès de la vaccination et aux dépenses budgétaires à grande échelle, a indiqué l’Organisation internationale du travail (OIT).

Au niveau mondial, la reprise devrait entraîner la création nette de 100 millions d’emplois en 2021 puis de 80 millions en 2022, a indiqué l’OIT dans son récent rapport intitulé « Emplois et questions dans le monde ».

Les analystes du rapport préviennent, cependant, que sans une action politique internationale « concertée » portant à la fois sur la distribution des vaccins et sur le soutien budgétaire et l’allègement des dettes, les effets positifs de cette reprise sur l’emploi resteront, pour la plupart limités géographiquement.

Les analystes de l’OIT ont estimé, en outre, qu’il serait probable qu’il y aurait moins d’emplois par rapport à ceux qui auraient été créés en l’absence de pandémie.

« En tenant compte de cette croissance perdue de l’emploi, ils prévoient que déficit mondial d’emplois induit par la crise devrait s’élever à 75 millions en 2021 et à 23 millions en 2022.

« Le déficit correspondant en heures de travail en 2021 s’élève à 3,5 %, soit l’équivalent de 100 millions d’emplois à plein temps », ont-ils détaillé.

De plus, la croissance prévue de l’emploi sera trop faible pour offrir suffisamment de possibilités d’emploi aux personnes qui sont devenues inactives ou chômeuses pendant la pandémie et aux jeunes qui entrent sur le marché du travail et dont l’éducation et la formation ont été fortement perturbées.

« Il en résulte que de nombreux travailleurs auparavant inactifs qui entreront dans la population active ne pourront pas trouver d’emploi ».

Cela devrait entraîner une hausse soutenue et prononcée du chômage de 187 millions de chômeurs en 2019 à 220 millions en 2020, 220 millions en 2021 et 205 millions en 2022, prévient le rapport.

Jusqu’à la crise due au COVID-19, le taux de chômage projeté de 5,7 % en 2022 avait été enregistré pour la dernière fois en 2013.

Contrairement à la situation qui prévalait cette année-là, le chômage devrait être élevé dans les pays à tous les niveaux de revenus en 2022, et les pays à revenu intermédiaire devraient être les plus touchés, prévoient les auteurs du rapport.

« La reprise sera en effet relativement plus rapide dans les pays à revenu élevé. Par contre, dans les pays à revenu faible et intermédiaire, l’accès plus limité aux vaccins et les contraintes plus fortes sur les dépenses budgétaires freineront la relance de l’emploi », ont-ils conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Police: Alger : Khaled Drareni, Ihsane El Kadi et Karim Tabbou relâchés

Le militant politique Karim Tabbou, les journalistes El Kadi Ihsane et Khaled Drareni ainsi que Smail Aggoune ont été relâchés, après leur interpellation jeudi...

Douanes: les conditions d’octroi d’agrément et d’exploitation des entrepôts de stockage temporaires examinées

Le Gouvernement a examiné, jeudi lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un décret exécutif fixant les conditions d'octroi d'agrément...

Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert "dans les deux prochains mois" dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida...

Souhait de Lyes Rahal : « Nous allons vacciner 20 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année »

Le directeur général de l’institut national de santé publique et membre du conseil scientifique, le Pr Lyes Rahal, a assuré que les autorités sanitaires...

Dans la même catégorie

- Advertisement -